JFHOD

CO.076 - La dissection sous-muqueuse avec traction par double-clip et un élastique pour la résection des lésions coliques résiduelles ou récidivantes après mucosectomie

J. Faller, J. Jacques, B. Oung, R. Legros, J. Rivory, J.C. Saurin, T. Ponchon, M. Pioche

Introduction

La mucosectomie endoscopique est la technique de résection colorectale la plus utilisée dans les pays occidentaux. Néanmoins, elle est peu efficace pour la résection en bloc et R0 des lésions de plus 20mm. Il existe un risque important de résidu ou récidive locale, estimé entre 6 et 31% selon les cas. Ces lésions résiduelles ou récidivantes (LRR) peuvent être ensuite difficiles à traiter du fait de la fibrose sous muqueuse. La dissection sous-muqueuse (DSM) endoscopique des LRR coliques après mucosectomie est séduisante mais de réalisation difficile. Nous avions présenté une nouvelle technique de traction interne avec double-clip et un élastique (TDC) qui facilite la DSM dans le côlon. 

Le but de cette étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité de la dissection avec traction par double-clip et élastique (DSM-TDC) pour la résection des LRR coliques après mucosectomie. 

Patients et Methodes

Nous avons analysé rétrospectivement et de manière consécutive, toutes les LRR du côlon (exclusion des rectums) traitées par DSM, dans deux centres experts français, entre aout 2017 et mai 2019. La technique de DSM-TDC était systématiquement utilisée (cf Figure). Les taux de résection en bloc et R0, la taille des pièces, la durée, la vitesse des procédures ainsi que le taux de chirurgie secondaire et de complication étaient évalués. Afin de rechercher une courbe d'apprentissage, nous avons également analysé les résultats selon la période de l’étude (première moitié vs deuxième moitié).

Résultats

Parmi les 53 patients inclus, 49 (92.5%) ont bénéficié d’une résection monobloc et 42 (79.2%) d’une résection R0. Le diamètre médian de la pièce réséquée, la durée et la vitesse médiane de résection étaient respectivement de 40 mm, 43 min et 21 mm2/min. Seuls 2 patients (3.8%) ont eu un traitement chirurgical secondaire devant des marges profondes positives et du cancer envahissant la sous-muqueuse. Il y a eu 4 (7%) perforations immédiates et 1 (1.9%) hémorragie secondaire, toutes traitées efficacement par endoscopie. Aucune intervention chirurgicale n'a été nécessaire à la suite d'une complication. Après la moitié des résections consécutives, le taux de R0 est passé de 16/26 (61.5%) à 26/27 (96.3% ; p=0.002) et la vitesse de résection de 16 à 24 mm2/min (p=0.011), suggérant une courbe d’apprentissage.

Discussion

Conclusion

La DSM-TDC est une technique efficace et sûre pour le traitement des LRR du côlon après mucosectomie. D’autres études, par exemple pour comparer la DSM-TDC avec le système de résection transpariétal (FTRD), sont nécessaires pour déterminer la meilleure stratégie de prise en charge de ces lésions particulièrement difficiles à traiter.

Remerciements