JFHOD

P.210 - La dysfonction érectile chez les patients cirrhotiques

M. Nachit, H. Omari, F. Haddad, M. Tahiri Joutei Hassani, W. Hliwa, A. Bellabah, W. Badre

Introduction

La dysfonction érectile est l’incapacité persistante ou récurrente pour un homme à obtenir ou à maintenir une érection suffisante du pénis pour permettre une activité sexuelle. C’est un problème fréquent chez les patients souffrant de maladie chronique notamment chez les cirrhotiques et peut avoir un retentissement important sur la qualité de vie. Elle est sous diagnostiquée vu son caractère tabou, surtout dans notre contexte. Bien que plusieurs facteurs de risque de dysfonction érectile puissent être présents chez les patients atteints de cirrhose, les données sur la prévalence réelle et la cause de la dysfonction érectile sont limitées. L'indice international de la fonction érectile-5 (IIEF-5) est une enquête bien validée visant à déterminer la présence et la gravité de la dysfonction érectile chez l'homme.

Le but de notre étude était d’évaluer la prévalence et la gravité de la dysfonction érectile et les facteurs de risque de dysfonction érectile chez les patients atteints de cirrhose.

Patients et Methodes

Il s’agit d’une étude prospective réalisée entre mai 2018 et septembre 2018 colligeant 62 patients suivis pour cirrhose en ambulatoire ou hospitalisés. Les critères d’exclusion étaient l’existence d’un abus d’alcool actif, d’une encéphalopathie hépatique patente ou de troubles cognitifs limitant la fiabilité de l’interrogatoire. Les facteurs de risque de dysfonction érectile connus tels que le tabac, le diabète, les médicaments, le syndrome métabolique et les antécédents cardio-vasculaires étaient recueillis. L’évaluation de la fonction érectile était réalisée en utilisant l’index international de la fonction érectile (IIEF-5).

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 53ans. Nos patients étaient tabagiques dans 26% des cas, alcooliques sevrés dans 17.5% des cas, diabétiques dans 16.3% des cas, hypertendus dans 31% des cas. 86% des patients étaient traités par bêtabloquants. Les étiologies de la cirrhose étaient dominées par l’hépatite virale C (41.6%). Le Child A est retrouvé chez 20 patients (32.25%), le Child B chez 27 patients (43.5%) et le Child C chez 5 patients (8%).

Les troubles érectiles étaient mis en évidence chez 44 patients (70.96%) : 23 avaient un trouble léger, 14 un trouble modéré et 7 un trouble sévère. Les patients classés Child C avaient tous un trouble érectile.

Discussion

Conclusion

La dysfonction érectile était diagnostiquée chez plus de 70% des patients atteints de cirrhose. Elle devrait être systémiquement dépistée.  La sévérité de la dysfonction hépatique, l’hypertension portale, l’hypertension artérielle et le diabète ont été identifiés comme facteurs de risque de dysfonction érectile. 

Remerciements