JFHOD

CO57 - La glutamine peut-elle restaurer l’expression des protéines de jonctions serrées au cours du syndrome de l’intestin irritable à prédominance diarrhéique ?

Coëffier Moïse, Bertrand Julien, Bôle-Feysot Christine, Guérin Charlène, Gouteux Mélodie, Déchelotte Pierre, Ducrotté Philippe
Introduction

Des études récentes ont montré une augmentation de la perméabilité intestinale au cours du syndrome de l'intestin irritable à prédominance diarrhéique (SII-D), ainsi qu'une diminution de l'expression des protéines de jonctions serrées (1,2). La glutamine, substrat préférentiel des cellules à division rapide, est capable de moduler la perméabilité intestinale et l'expression des protéines de jonctions serrées dans différents modèles expérimentaux.
Le but de cette étude a donc été d'évaluer ex vivo les effets de la glutamine sur l'expression des protéines des jonctions serrées, occludine et claudine-1, au niveau de la muqueuse colique de patients SII-D.

Patients et Méthodes

Quatorze patients SII-D répondant aux critères de Rome III ont été inclus (9 F / 5 H, 41,4 ±4,8 ans). Des biopsies coliques ont été prélevées et immédiatement mises en culture en présence de doses croissantes de glutamine : 0,6 (concentration plasmatique physiologique), 2, 5 et 10 mmol/L. Après 18 heures de culture, les biopsies ont été congelées ainsi que le milieu de culture. L'expression des protéines des jonctions serrées, occludine et claudine-1, a été mesurée par western blot et la concentration des cytokines IL-1β, IL-2, IL-4, IL-5, IL-6, IL-8, IL-12, TNFaet IFNγa été mesurée dans le milieu par la technologie multiplex. Les résultats, exprimés en moyenne ±sem, ont été comparés par ANOVA pour séries appariées et des post-tests de Bonferroni, p<0.05 étant considéré comme le seuil de significativité.

Résultats

L'expression de la claudine-1 était augmentée par les doses croissantes de glutamine (0,47 ±0.04 à 10 mM vs 0,33 ±0.03 à 0.6 mM, p<0.05). L'expression de l'occludine n'était pas modifiée par la glutamine. Cependant, l'effet de la glutamine était négativement corrélé à l'expression de l'occludine (Pearson r = -0,84, p = 0.0005) ou de la claudine-1 (Pearson r = -0,83, p = 0.0007), suggérant que la glutamine a des effets plus marqués lorsque l'expression basale des protéines de jonctions serrées est faible. La glutamine ne modifiait pas la concentration des cytokines dans le milieu de culture.

Discussion

Notre étude montre que la glutamine augmente l'expression de la protéine claudine-1 chez des patients SII-D sans modifier l'expression de l'occludine. Néanmoins, l'effet de la glutamine semble être dépendant de l'expression basale de la claudine-1 et de l'occludine.

Conclusion

Des travaux complémentaires sont actuellement en cours pour mieux comprendre les effets de la glutamine.

Remerciements, financements, autres

Ce travail a été supporté par le prix de recherche NYCOMED.

Références

1- Zhou et al, Gut 2010 ; 59 : 775-784.
2- Bertiaux-Vandaele et al, Am J Gastroenterol 2011 ; 106 : 2165-2173.