JFHOD

P.464 - La localisation du polype colique est-elle un facteur de risque de survenue des complications au cours des résections endoscopiques ?

I. Akoch, H. Abid, A. Lamine, M. Lahlali, N. Lahmidani, M. El Yousfi, M. Elabkari, S.A. Ibrahimi, D.A. Benajah

Introduction

La détection des polypes colorectaux réduit l’incidence et la mortalité par cancer colorectal. L’objectif de ce travail est de déterminer si la localisation du polype est un facteur prédictif de la survenue des complications au cours de la résection des polypes colorectaux.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur une série des patients ayant bénéficié d’une résection d’un ou plusieurs polypes colorectaux supérieur à 10 mm. Une analyse uni et multivariée à la recherche des facteurs de risque de complications a été réalisé.

Résultats

Dans notre étude, nous avons inclus 121 malades. L’âge moyen de nos patients était de 55.96 ans, avec une prédominance masculine (Le sexe ratio H/F =1.05). 10.74% étaient sous anticoagulation et 1.65% étaient sous antiagrégants plaquettaires. La taille moyenne des polypes était de 18.60. 47.93% étaient sessiles, 47.10% pédiculés et 3.30% étaient plans. Les polypes étaient localisés dans le colon gauche dans 40%, dans le rectum dans 25%, dans le colon droit dans 20% et le sigmoïde dans 15%. 50.41% ont bénéficié principalement d’une polypectomie par l’anse diathermique, et 34 patients ont bénéficié d’une mucosectomie. Les moyens de prévention des complications utilisés selon la taille et le caractère sessile/pédiculé des polypes colorectaux pour les deux gestes sont représentés par la mise en place : Des endoclips (62 fois (51.23%) en prévention ou après la résection, l’injection de l’adrénaline diluée chez 20 patients. Le taux de la survenue des complications hémorragiques étaient de 8.26% pour la polypectomie et de 9.91% pour la mucosectomie, contrôlé par la mise en place des endoclips et/ou l’injection de l’adrénaline. Aucun cas de perforation n’a été noté. En analyse multivariée, les facteurs prédictifs de la survenue des complications hémorragiques post-résection endoscopique sont : La prise des anticoagulants (p=0.002), la présence de comorbidités (p=0.045), une anémie (p=0.05), la localisation du polype dans le colon gauche (p=0.044).

Discussion

Conclusion

Dans notre travail, la localisation du polype au niveau du colon gauche apparait comme un facteur significatif de la survenue des complications lors de la résection des polypes colorectaux ce qui rejoint les données de la littérature.

Remerciements