JFHOD

CO.012 - La mesure des débits vasculaires de la veine porte et de l'artère hépatique au cours de la transplantation hépatique permet de prédire la thrombose de l'artère hépatique et la survenue de lésions de cholangite ischémique

T. Lombart, L. Barbier, N. Tabchouri, P. Bucur, E. Salamé

Introduction

Actuellement, la méthode la plus répandue pour l'évaluation de la perfusion du greffon en fin de transplantation hépatique est l'utilisation de l'échographie-Doppler. Le système Medistim MiraQ™ permet maintenant une évaluation précise de la qualité de la perfusion de la veine porte et de l'artère hépatique par détermination du temps de transit des ultrasons (TTFM). L'objectif principal est d'étudier la corrélation entre la mesure des débits vasculaires artériel et portal par TTFM et les suites postopératoires de la transplantation. L'objectif secondaire est d'évaluer l'impact des paramètres hémodynamiques généraux per-opératoires sur ces mesures. 

Patients et Methodes

De Janvier 2015 à Mars 2017, 195 transplantations hépatiques avec mesure per-opératoire des débits vasculaires ont été réalisées au CHU de Tours. Les caractéristiques des receveurs et des donneurs et les mesures de flux ont été recueillies prospectivement, ainsi que les données pré, per et postopératoires. Les flux mesurés en mL/min ont tous été normalisés par multiplication à un ratio défini par le poids du greffon sur le poids du receveur.

Résultats

Le flux artériel normalisé était associé à la survenue d'une thrombose précoce de l'artère hépatique en analyse univariée (p=0.002) et multivariée (p=0.057). L'analyse de courbe ROC a permis de déterminer un seuil à 3.6 en dessous duquel le risque de survenue d'une thrombose artérielle était majoré avec une sensibilité de 90.9% (p=0.002). Le flux portal normalisé était associé à la survenue de lésions de sténoses biliaires non-anastomotiques en analyse univariée (p=0.004) et multivariée (p=0.034). L'analyse de courbe ROC a montré qu'un flux portal normalisé inférieur à 23 était prédictif de la survenue de sténoses biliaires non-anastomotiques avec une sensibilité de 84.6% (p=0.004). Les paramètres hémodynamiques per-opératoires (dose d'amines vasopressives, index cardiaque, pression veineuse centrale, tension artérielle systolique) n'influençaient pas les mesures de débits vasculaires.

Discussion

Conclusion

Les débits vasculaires de l’artère hépatique et de la veine porte mesurés par TTFM en fin de transplantation hépatique sont corrélés respectivement au risque de thrombose précoce de l'artère hépatique et de sténoses biliaires non-anastomotiques. La débitmétrie TTFM représente donc une aide technique simple et indépendante de l’hémodynamique peropératoire permettant au chirurgien d’adapter son geste opératoire le cas échéant.

Remerciements