JFHOD

CO.99 - La performance du FibroScan® pour détecter les grosses varices œsophagiennes au cours des hépatopathies chroniques est améliorée par une nouvelle mesure de l’élasticité splénique

P. Calès, H. Stefanescu, M. Fraquelli, N. Ganne, M. Rosselli, V. de Lédinghen, D. Festi

Introduction

Les varices œsophagiennes (VO) sont un facteur de risque de complications de la cirrhose. Les recommandations internationales stipulent un dépistage des VO au cours de la cirrhose. Le but de l’étude était d’évaluer une nouvelle mesure du FibroScan® (FS) (Echosens, Paris, France) pour l’élasticité splénique (SSM) et de comparer sa performance à celle l’élasticité hépatique (LSM) du FS conventionnel dédié au foie et des autres méthodes pour détecter les VO à haut risque hémorragique (HRV) (grade≥2).

Patients et Methodes

216 patients ont été inclus prospectivement avec hépatopathie chronique due au VHC, VHB ou à l’alcool. Une endoscopie digestive haute pour grader les VO, un FS du foie (LSM) et de la rate (SSM) étaient réalisés dans un délai <3 mois. SSM a été mesurée selon 2 techniques : 1) les paramètres du FS conventionnel (dédié au foie), 2) de nouveaux paramètres spécifiques à la rate mis au point par Echosens. Les résultats de ces deux mesures sont respectivement désignés par SSM_conv et SSM_spe. Seul les cas avec 8 SSM_spe valides étaient inclus. 4 groupes de patients ont été distingués selon les examens faits : A) 197 patients avec au moins 8 SSM_conv valides ; B) 138 patients avec au moins 8 SSM_conv valides et LSM fiable (critères de Boursier) ; C) 88 patients avec mesure du gradient de pression veineuse hépatique (HVPG) avec un délai HVPG vs SSM <3 mois  et D) 92 patients avec LSM fiable et taux de plaquettes disponible.

Résultats

Dans le groupe A, la performance diagnostique de SSM_spe (AUROC=0.81) était supérieure à celle de SSM_conv (AUROC pour HVR = 0.72, p<0.001 par test de Delong). Dans le groupe B, SSM_spe avait une performance (AUROC=0.84) plus élevée que celle de SSM_conv (AUROC=0.73, p<0.001) ou de LSM (AUROC=0.69, p=0.010) (Figure). Dans le groupe C, la corrélation entre SSM_spe et HVPG était élevée (ρ de Spearman = 0.56, p<0.001). L’AUROC n’était pas significativement différente entre SSM_spe (0.83) et HVPG (0.80) (p=0.623). Dans le groupe D, les critères de Baveno VI obtenaient 0% de HRV non détectées pour 13% d’endoscopies évitées. SSM_spe (seuil = 41 kPa défini dans la cohorte entière), réalisée que chez les  patients à risque d’HVR selon les critères de Baveno VI, permettait d’obtenir toujours 0% de HRV non détectées pour 35% d’endoscopies évitées au total (p<0.001 vs Baveno VI seul).

Discussion

Conclusion

Cette étude montre qu’une nouvelle technique du FibroScan®, mesurant spécifiquement l’élasticité splénique, permet d’obtenir un meilleur dépistage des HVR que le FibroScan® conventionnel. Cette nouvelle mesure de l’élasticité splénique semble être une alternative prometteuse au gradient de pression hépatique et une amélioration significative des critères non-invasifs de Baveno VI.

Remerciements