JFHOD

CO.23 - L’administration de FODMAPS de type fructo-oligosaccharides (FOS) augmente la sensibilité abdominale et le nombre de mastocytes muqueux via la production d’agents de glycation par le microbiote intestinal

J. Kamphuis, B. Guiard, P. Rivière, S. Yvon, V. Tondereau, H. Eutamène, V. Theodorou

Introduction

Le Syndrome de l’Intestin Irritable (SII) se caractérise par des douleurs abdominales, souvent associées à l’alimentation. Limiter la consommation de FODMAPs (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles) non absorbés dans l’intestin grêle et fermentés par le microbiote intestinal, permet d’améliorer les symptômes de 70% des patients. Toutefois, les mécanismes d’action impliqués restent méconnus. Notre hypothèse de travail est que certains métabolites bactériens issus de la fermentation de FODMAPs en conditions anaérobie, tels que les aldéhydes (agents de glycation) pourraient participer via la formation de produits de glycation avancée (AGEs) aux effets adverses d’un régime riche en FODMAPs. Nous avons récemment validé cette hypothèse chez la souris ingérant du lactose (un disaccharide faisant partie de la famille des FODMAPs). Un régime chronique enrichi en lactose est responsable d’une hypersensibilité viscérale et met en jeu la production d’AGEs. Compte tenu de la diversité des saccharides faisant partie de la famille de FODMAPs l’objectif de cette étude était d’évaluer si l’hypothèse de notre travail pouvait être étendue à d’autres saccharides de la famille de FODMAPs comme les fructo-oligosaccharides (FOS) largement présents dans l’alimentation.

Matériels et méthodes

Trois groupes de souris mâles (C57/Bl6) ont reçu pendant 21 jours : (i) un régime contrôle (AIN-93M) (groupe contrôle), (ii) un régime contenant 10% de FOS (AIN-93M ; dont une partie d’amidon a été remplacée par des FOS) (groupe FOS) et (iii) le régime contenant 10% de FOS dans le régime + 1mg/ml de pyridoxamine (agent anti-glycation) dans l’eau de boisson, (groupe FOS+pyr). A la fin des traitements les paramètres suivants ont été évalués : (i) la sensibilité abdominale grâce à des stimulations mécaniques croissantes à l’aide de filaments von Frey (0,16, 0,6 et 1,4 g), (ii) le nombre des mastocytes muqueux dans le côlon proximal déterminé par immunofluorescence et (iii) l’expression de RAGE dans le côlon proximal analysée par immunofluorescence.

Résultats

Le régime enrichi en FOS a induit une hypersensibilité abdominale vs le régime contrôle (33% vs 15% pour la stimulation 0,6g et 52% vs 33% pour la stimulation 1,4g). Par contre, la co-administration de pyridoxamine avec le régime enrichi en FOS a prévenu cet effet. L’expression des RAGE dans la muqueuse colique ainsi que le nombre des mastocytes muqueux étaient significativement (p<0,05) plus élevés dans le groupe FOS en comparaison avec le groupe contrôle (± 40% d’augmentation de expression de RAGE et 1,3 vs 0.6 mastocytes /crypte). Le groupe FOS+pyr présentait un niveau d’expression des RAGE et un nombre de mastocytes muqueux comparables au groupe contrôle.

Discussion

Conclusion

Cette étude montre qu’un régime enrichi en FOS induit chez la souris une hypersensibilité abdominale et une augmentation du nombre des mastocytes muqueux, deux facteurs physiopathologiques caractéristiques du SII. La prévention de ces effets par la pyridoxamine montre l’implication des produits de glycation avancée à l’origine de ces effets.  Compte tenu des résultats similaires (hypersensibilité viscérale, augmentation du nombre de mastocytes et l’expression de RAGEs) obtenus précédemment avec un régime enrichi en lactose ce travail suggère un mécanisme commun responsable des effets adverses de saccharides de la famille des FODMAPs à savoir la genèse de métabolites bactériens toxiques notamment des agents de glycation issus de leur fermentation par le microbiote intestinal.

Remerciements

Les recherches menant aux présents résultats ont bénéficié des financements du programme populaire de 7e programme-cadre de l'UE en vertu de convention de subvention de REA no. 607652 (ITN NeuroGut)