JFHOD

P.337 - L’âge du patient est-il un facteur d’échec du traitement concomitant pendant 14 jours au cours de l’infection par Helicobacter pylori ?

S. Morabit, H. Seddik, S. Berrag, F. Bouhamou, S. Mrabti, I. El Koti, S. Sentissi, A. Benkirane

Introduction

L'infection par Helicobacterpylori (H. pylori) est un facteur pathogène majeur de l'ulcère gastro-duodénal et du carcinome gastrique, ainsi que d'autres types de maladies gastriques et extragastriques. En raison de l'évolution des conditions épidémiologiques, des changements de résistance avec des implications thérapeutiques et de nouvelles connaissances sur les indications de l'éradication des pathogènes, la gestion médicale de H. pylori est un processus dynamique qui nécessite une réévaluation périodique.

L’objectif de notre travail est d’étudié l’influence de l’âge du patient sur l’échec du traitement concomitant pendant 14 jours.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective et  descriptive  réalisée au sein de notre service allant de  janvier 2016 au janvier 2018, incluant  104 patients infectés par HP documenté histologiquement qui ont reçu uniquement le traitement concomitant. Nous avons analysé les données démographiques, les  résultats anatomopathologiques des biopsies ainsi que les facteurs associés à l’échec du traitement. L’étude statistique était réalisée en utilisant le logiciel SPSS version 20.0

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 42,8±14,2 ans avec un sexe ratio H/F de 0,8 (46% hommes et 53,3% femmes). Le tabagisme chronique a été retrouvé dans 14 % des cas et aucun de nos malade n’avaient un ATCD de cancer gastrique. L’aspect endoscopique a montré une antrite dans 99,1% des cas et une fundite dans 88,2% des cas. L’atteinte histologique antrale et fundique était présente chez tous les malades. L’activité de l’antrite était présente dans  78,3%, par contre l’activité fundique était présente dans 54,1%. La densité bactérienne au niveau du fundus  et de l’antre était respectivement  97,1 %  et  66,3 %. L’atrophie de la muqueuse antrale était présente dans 9,4 % VS 4,6% de la muqueuse fundique.

Les facteurs étudiés étaient l’âge, le sexe, le tabagisme, l’activité et la densité bactérienne ainsi que l’atrophie gastrique. En analyse multivariée et en ajustant sur les facteurs sus-cités, l’âge ne semble pas etre associé de facon significative à la réponse au traitement (OR=0,96,p=0,171,IC[0,90-02-1,02]) .

Discussion

Conclusion

Les thérapies d’éradication de l’HP sont multiples selon différents protocoles. Dans notre étude l’âge du patient qu’il soit âgé ou jeune  n’influence pas la réussite ou l’échec du traitement concomitant pendant 14 jours. 

Remerciements