JFHOD

CO0 - Le blocage de l'axe SDF-1/CXCR4 par l'AMD3100 stimule le développement des métastases de cancer colique chez la souris - Blockade of the SDF-1/CXCR4 axis through AMD3100 exacerbates liver and lung metastases of mouse colon carcinoma

Cambien Béatrice, Karimdjee BS, Barthel R, Bouffi C, Abello J, Saurin Jean-Christophe, Benchimol D, Schmid-Alliana A, Schmid-Antomarchi H
Introduction

L'AMD-3100 est un antagoniste hautement spécifique du récepteur de chimiokine CXCR4 qui a initialement montré une efficacité thérapeutique contre les souches VIH-1 et VIH-2 en supprimant la réplication des souches VIH T-lymphotrophiques qui utilisent CXCR4 pour infecter les cellules. Plus récemment, le blocage de l'interaction SDF-1/CXCR4 dans des modèles expérimentaux de tumeurs chez la souris a permis de réduire, d'une part, la croissance intracraniale de tumeurs de cerveau et, d'autre part, les métastases pulmonaires d'une lignée de cancer du sein. En conséquence, il a été suggéré que le composé AMD-3100 soit envisagé comme un traitement antitumoral. Ces résultats nous ont conduits à tester les effets antitumoraux potentiels du composé AMD-3100 sur la domiciliation des métastases hépatiques et pulmonaires de cancer colique chez la souris.
 

Matériels et Méthodes

Notre étude repose sur l'analyse par PCR quantitative du niveau d'expression du récepteur CXCR4 sur des tissus humains et murins d'adénocarcinome colique et sur l'étude in vivo de l'effet du composé AMD-3100 sur la domiciliation des métastases hépatiques et pulmonaires de cancer colorectal chez la souris Balb/c.
 

Résultats

Nos résultats in vitro indiquent que le récepteur CXCR4 est sur-exprimé de façon significative dans les pièces de résection chirurgicale d'adénocarcinome colique humain ainsi que dans les lignées murines de cancer colique en comparaison des tissus coliques sains correspondants. De façon surprenante, en revanche, le blocage de l'interaction de CXCR4 avec son ligand SDF-1 par l'administration de l'AMD-3100 in vivo ne semble pas réduire la domiciliation, mais au contraire exacerber considérablement le développement des métastases hépatiques et pulmonaires de cancer colique chez la souris par rapport au traitement contrôle.
 

Conclusion

Nos résultats indiquent clairement que le blocage des interactions SDF-1/CXCR4 ne permet pas de réduire le développement des métastases de cancer colique, mais plutôt d'y contribuer. Ces observations, qui diffèrent de celles obtenues dans le modèle de métastases du cancer du sein par l'équipe d'Anja Muller, suggèrent que l'axe SDF-1/CXCR4 ne joue pas en soi un rôle critique dans le processus d'invasion du cancer colorectal au niveau des deux organes cibles majeurs. Cependant, ces résultats démontrent que l'utilisation de l'AMD-3100 neutralise également les interactions SDF-1/CXCR4 qui sont indispensables pour assurer le fonctionnement optimal de la réponse immune et suggèrent donc les limites dans l'administration de ce composé pour les patients atteints de cancer. Enfin, ces travaux soulignent l'importance d'avoir recours à des modèles animaux pertinents (notamment l'utilisation d'animaux immunocompétents) pour évaluer rigoureusement de nouvelles stratégies anti-cancéreuses.