JFHOD

P361 - Le probiotique Lactibiane Tolerance renforce l'intégrité de la barrière épithéliale et diminue l’hyperalgésie viscérale induite par le stress et les surnageants fécaux de malades atteints du syndrome de l'intestin irritable

Piche Thierry, Theodorou Vassilia, Vivinus-Nébot Marie Hélène, Harkat Cherry, Bziouech Hanen, Plichon-Dainese Raffaella, Eutamène Hélène, Holowacz Sophie, Seyrig Christian, Gonthier Nadège
Introduction

La physiopathologie du syndrome de l'intestin irritable (SII) est multifactorielle. Chez l'animal l'augmentation de la perméabilité induite par le stress est à l'origine de l'hypersensibilité viscérale à la distension colorectale (DCR). La perfusion colique de surnageant fécal (SF) issu de patients SII chez la souris augmente la perméabilité et induit l' hypersensibilité viscérale. Nos buts étaient d'évaluer l'effet des probiotiques du Lactibiane Tolerance (LT) (i) sur l'intégrité de la barrière épithéliale intestinale (ii) sur l'hypersensibilité viscérale à la DCR induite par un stress chronique ou par la perfusion colique de SF de patients SII.

Matériels et Méthodes

In vitro, la perméabilité paracellulaire était mesurée sur T84 selon 2 méthodes (Transwells et Electric Cell Impedance Sensing (ECIS) ). La fonction barrière des T84 co-cultivées ou non avec LT était comparée en conditions basales et après activation par le LPS ou le TNFa. Les corps (CpB) et les surnageants bactériens étaient incubés séparément. Des souris mâles (C57/Bl6) ont reçu per os du NaCl 0,9 % ou du LT 109 UFC/jour pendant 15 jours. A J11 elles étaient soumises à un stress d'évitement passif de l'eau ou fictif. L'activité myoeléctrique des muscles abdominaux reflétait la sensibilité viscérale. Une DCR était réalisée 1h après la dernière session du stress. La perméabilité était mesurée par le test au 51Cr-EDTA. A J15 des lots des souris distincts ont reçu une perfusion colique de SF issus de patients SII et la réponse abdominale en réponse à la DCR ainsi que la perméabilité intestinale étaient mesurées 1h après les perfusions. L'expression des molécules de jonctions (occludine, ZO-1, E cadhérine) était évaluée en Western blot.

Résultats

In vitro, LT augmentait les résistances en ECIS et une diminution du passage du fluorochrome en Tanswell et restaurait la fonction barrière en conditions inflammatoires. L'effet était observé avec les CpB (P<0,05) et les surnageants (P<0,05) de manière dose-dépendante avec une augmentation significative de l'expression de l'occludine, ZO-1, et E-cadherine (P<0,05). In vivo, le stress d'évitement passif de l'eau versus le stress fictif (i) augmentait la réponse abdominale pour tous les volumes de DCR (P<0.01) (ii) augmentait la perméabilité (P<0.05) (iii) diminuait de 30% et 40% l'expression de l'occludine au niveau iléal et colique respectivement. Le LT prévenait l'hypersensibilité viscérale et l'hyperperméabilité intestinale induites par le stress chronique (P<0.05) et restaurait l'expression de l'occludine iléale et colique. Le LT prévenait l'hyperperméabilité et l'hypersensibilité viscérale induite par la perfusion colique des SF issus de patients SII (P<0.05).

Conclusion

Les probiotiques vivants de LT restaurent l'intégrité de la barrière intestinale, in vitro en conditions inflammatoires ou in vivo et préviennent l'hypersensibilité viscérale. Ces données suggèrent que l'utilisation du LT pourrait améliorer les symptômes des patients atteints de SII.