JFHOD

CO.115 - Le score MARIA simplifié est fortement corrélé aux scores MARIA et de Clermont pour analyser en IRM l’activité luminale de la maladie de Crohn (MC) et plus facile à calculer

X. Roblin, S. Jardin, P. Veyrard, G. Boschetti, A.E. Berger, J.M. Phelip, B. Flourié, S. Nancey, S. Paul, N. Williet

Introduction

Deux scores ont montré leur intérêt pour évaluer l’activité luminale de la MC en IRM : les scores MARIA et de Clermont mais leur calcul peut être compliqué en pratique clinique.  Récemment, les auteurs espagnols ont validé un nouveau score MARIA simplifié et ont montré de manière rétrospective une très bonne corrélation avec le score MARIA initial (1). Le but de cette étude était de valider cette corrélation dans une  cohorte indépendante et de comparer sa faisabilité par rapport aux autres scores. 

Patients et Methodes

Il s’agissait d’une analyse rétrospective de toutes les entero-IRM faites dans notre service pour évaluer l’activité luminale de la MC. Deux radiologues indépendants ont calculé chacun les scores MARIA, Clermont et MARIA simplifié (MARIAs) chacun en aveugle de l’autre et en aveugle de l’activité clinique (épaisseur de paroi > 3mm, œdème, signe du peigne, ulcérations). En cas de désaccord entre les deux radiologues, un troisième lecteur analysait l’entéro IRM. Des  corrélations ont été calculées entre ces trois tests pour l’ensemble de la cohorte. De plus, des tests de concordance ont été pratiqués pour des seuils prédéterminés de 7 à 11 pour le score MARIA, de 8,5 à 12,5  pour le score Clermont et de 1 à 2 pour le score MARIAs. La durée de l’analyse a été rapportée pour chaque lecture. Les formes coliques pures de MC étaient exclues de l’étude.

Résultats

121 MC ont  été inclus (65 en activité clinique et biologique, 33% atteintes iléales pures 67% ileo-coliques , âge moyen: 38,5 ans, sexe ratio H/F=54,5%). Les concordances entre le score MARIA entre 7 à 11, le score de Clermont entre 8,5 à 12,5 et le score MARIAs entre 1 et 2 étaient de 0,92 (test kappa de Fleiss). La corrélation entre le score MARIA et son score simplifié était très forte (r= 0,93; 95%CI: 0,9 - 0,95) ainsi qu’entre le score de Clermont et le score MARIAs (r= 0,92 95%CI: 0,89 - 0,95). La concordance inter-observateur était significativement plus élevée dans la calcul du score MARIAs (96%) contre 80% pour les scores MARIA et Clermont (p=0,04). La durée de lecture était significativement plus rapide pour le score MARIAs (3,45+/-0,4 min) par rapport au score MARIA (10,05+/-1,2 min) et Clermont (13,5+/-3,5 min) (p<0,01). Les valeurs prédictives positives de rémission profonde (rémission clinique et calprotectine < 250 µg/g selles ) étaient de 95% aux seuils <1, <7 et  <8,5 pour les scores MARIAs, MARIA et Clermont, respectivement.

Discussion

Conclusion

Dans cette cohorte indépendante, nous confirmons la très forte corrélation entre le score MARIA simplifié et les deux scores de référence (MARIA et Clermont) dans l’analyse de l’activité luminale de la MC ainsi que sa rapidité de calcul et sa forte concordance inter-observateur. Ce score simple à réaliser en pratique clinique pourrait étre calculé de manière systématique par les radiologues autorisant un suivi quantifiable.

Remerciements

Docteur murielle Cuilleron pour son aide majeure dans ce travail