JFHOD

P.258 - L’effet de l’infection à Helicobacter pylori sur la gastrite chronique

I. Akkari, S. Mrabet, I. Jemni, E. Ben Jazia

Introduction

L'Helicobacter Pylori (H.pylori) est connu comme un facteur de risque d'apparition des lésions précancéreuses (atrophie et métaplasie intestinale) pouvant conduire à l’apparition de lymphome du MALT et aux carcinomes gastriques.Le but de notre travail est de déterminer la prévalence des lésions précancéreuses et l’effet de l’infection à HP dans une population tunisienne.

Patients et Methodes

Etude transversale, analytique, basée sur les comptes rendu de l’examen anatomopathologique et incluant tous les cas de gastrite chronique. Une étude comparative entre les 2 groupes (infectés à HP ou non a été réalisée par la suite).

Résultats

Au total, cent malades ont été inclus d’âge moyen de 49,2 (18-80 ans).Le sex-ratio (H/F) était de 0.9. La prévalence de l’infection à H.pylori était de 71%. La comparaison entre les groupes de malades infectés ou non (71Vs 29) a montré que:

Parmi les malades ayant une atrophie (n=20), la prévalence de l’atrophie en cas de gastrite chronique était indépendante de l’infection à H.Pylori (23% en cas d’infection Vs 27.5% en absence d’infection, p=0.174).

Par contre, parmi les malades ayant une métaplasie (n=16), La prévalence de la métaplasie intestinale est plus élevée de façon significative en cas d’infection H.Pylori qu’en absence d’infection 9.8% Vs 31% (p=0.012).

La sévérité de l’atteinte était sévère, modérée et légère chez respectivement 11, 41 et 19 malades. L’étude analytique a montré que l’infection à H.Pylori n’était pas corrélée au degré de l’inflammation (p=0.095).

La maladie était active dans presque la majorité des malades (98%) p< 10-3. Par ailleurs, la présence de follicule lymphoïde était indépendante de l’infection à H.Pylori: en cas d’infection 29.5% Vs en absence d’infection 24% (p=0.386).

Discussion

Conclusion

Dans notre série, la prévalence de la métaplasie intestinale ainsi que l’activité de la gastrite était liés à l’infection à HP contrairement à l’atrophie.

Remerciements