JFHOD

CO.34 - Les adipocytes mésentériques pourraient orchestrer la néogenèse lymphoïde mésentérique dans la maladie de Crohn

K. Guedj, Y. Abitbol, Y. Bouhnik, D. Cazals-Hatem, L. Maggiori, M. Morvan, Y. Panis, A. Nicoletti, O. Corcos

Introduction

La maladie de Crohn (MC) est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui se manifeste par des lésions destructrices intestinales de profondeur et étendue variables, parfois réversibles sous traitement médical, mais qui nécessite souvent une résection chirurgicale. Le mésentère est peu étudié, pourtant il est le siège d’une importante hyperplasie adipocytaire, ou sclérolipomatose, et héberge des nodules lymphoïdes. L’objectif de cette étude était de 1) caractériser pleinement la micro-architecture et la composition de ces nodules lymphoïdes afin de déterminer s’il s’agit d’organes lymphoïdes tertiaires ou TLO et 2) déterminer si les adipocytes, en proximité étroite avec des TLO dans le tissu sclérolipomateux, sont capables de promouvoir la formation des TLO.

Matériels et méthodes

Nous avons prospectivement analysé, sur pièces fraiches de résection d’iléon de patients atteints de MC : 1) les nodules lymphoïdes mésentériques, par immunohistochimie (lymphocytes T CD3+, lymphocytes B CD19+, vaiseaux sanguins CD31+ et lymphatiques Gp38+), 2) les suspensions cellulaires obtenues à partir de tissu mésentérique digéré, par cytométrie en flux. Parallèlement, des cellules souches murines 3T3-L1 ont été différenciées en adipocytes, puis stimulés avec des cytokines pro-inflammatoires (TNF-a, IFN-g, IL-1b) et/ou avec des composés bactériens (LPS, LTA). Dans le milieu conditionné issus des adipocytes activés ou non, nous avons dosé les chimiokines spécifiques (CXCL13, CCL19 et CCL21) impliquées dans la formation des TLO. Enfin, nous avons testé si ces chimiokines produites par les adipocytes activés pouvaient promouvoir le recrutement de lymphocytes murins dans un modèle in vitro de transmigration.

Résultats

12 pièces de résection d’iléon de patients atteints de MC ont été prospectivement analysées, et comparées à 8 contrôles (adénocarcinomes coliques droits). Dans le mésentère, les nodules lymphoïdes analysés en IHC étaient tous compartimentalisés en zones distinctes contenant des lymphocytes B et des lymphocytes T, organisés autour d’un réseau vasculaire et lymphatique extrêmement dense. Ces nodules lymphoïdes mésentériques répondaient à la définition de TLO, issus d’un processus de néogenèse lymphoïde. De plus, l’analyse par cytométrie en flux a permis de démontrer que le mésentère dans la MC, en comparaison aux contrôles, était significativement enrichi en lymphocytes T (CD3+CD45RO+) et B mémoires (CD19+IgD-CD27+). En parallèle, les adipocytes stimulés, exprimaient et produisaient CXCL13, CCL19 et CCL21 en comparaison aux cellules non stimulées. La production de ces chimiokines était suffisante pour induire le recrutement de lymphocytes murins.

Discussion

Conclusion

Une néogenèse lymphoïde prend place dans le mésentère de la MC. Nos données indiquent qu’elle pourrait être orchestrée par les adipocytes qui sont capables de produire des chimiokines spécifiques lorsqu’ils sont stimulés par des cytokines inflammatoires et/ou des composés bactériens. Nous avons montré ailleurs que ces TLO étaient associés à des oblitérations vasculaires et à des lésions intestinales plus sévères. Ces résultats pourraient ouvrir de nouvelles voies dans la compréhension du rôle du mésentère dans la pathogénie de la MC.

Remerciements

MSDAvenir