JFHOD

P.41 - Lithotripsie EHL vs laser : étude in vitro

H. Elbacha, F. Prat

Introduction

La cholangiopancreatographie retrograde endoscopique consistue actuellement le traitement de référence des lithiases biliaires grâce à l'utilisation de paniers et/ou de ballonnets d'extractions. Cependant dans un petit nombre de cas (macrocalcul , lithiase intrahépatique) il peut etre necessaire de réaliser une lithotripsie intracorporelle par energie laser ou par énérgie éléctrohydraulique. Actuellement aucune étude pour évaluer l'efficacité comparative des deux techniques n'est disponible. l'objective de notre travail est de comparer l'efficacité des deux techniques sur modéle in vitro.

Matériels et méthodes

Pour la réalisation de cette étude nous avons récupéré 13 lithiases biliaires extraites lors de CPRE conventionelles. La densité des lithiases a été évaluée par TDM. Les calculs ont été répartis uniformement pour etre fragmenté soit par EHL soit par laser sur un modele in vitro ( tube à essai en milieu liquide ( serum physiologique)).

Résultats

En EHL :Au total 7 calculs d’une densité ente -341 et 113 UH,  taille 36mm2 et 200mm2, on été testé avec obtention d'une fragmentation des calculs dans 6/7 après un nombre de tirs entre 58 et 218/484.

En LASER:Au total 6 calculs d’une densité ente -189 et 273 UH,  taille 10mm2 et 180mm2,on été testé avec obtention d’une fragmentation  des calculs dans 3/6cas après une durée  entre 22 et 50sec.

Discussion

Conclusion

Au cours de cette experience il apparait que l'EHL présente un meilleur efficacité sur la fragmentation des calculs en une durée plus courte, associé à une simplicité d'utilisation. Cependant des études avec un nombre plus important de calculs sont necessaires pour confirmer ces résultats.

Remerciements