JFHOD

P.464 - L'oesophagite peptique : profils épidémiologique, endoscopique et évolutif

S. Bouchrit, S. Boulajaad, A. Ait Errami, S. Oubaha, Z. Samlani, K. Krati

Introduction

L’œsophagite peptique est une complications fréquentes du reflux gastro-oesophagien qui altère la qualité de via des malades et qui peut se compliquer par la sténose, l’hémorragie digestive et la dégénérescence maligne.

Le but de notre étude est de décrire le profil épidémiologique, clinique, endoscopique et évolutif  des œsophagites peptiques.

Patients et Methodes

étude prospective descriptive étalée sur une période de 18 mois du janvier 2020 à juillet 2021 sur des malades admis en unités d’endoscopie pour exploration d’un reflux gastro œsophagien rebelle au traitement ou d’une complication du RGO.

Résultats

 Entre janvier 2020 et juillet 2021, 42 patients âgés de 20 ans à 79 ans avec une moyenne d’âge de 43.35 ans ont eu une fibroscopie oesogastro-duodénale dont l’indication était soit un RGO rebelle au traitement ou une complication d’RGO (hématémèses, dysphagie, syndrome anémique)

La répartition de nos patients a objectivé une prédominance masculine (64.28%) contre (35.72%) de femmes. Concernant le mode de vie,21% des malades étaient des tabagiques chroniques, 4.74 % des alcoolique chroniques, 11.90 % prise prolongée des AINS et 35.71% en surpoids.

Le motif de la fibroscopie était un RGO rebelle au traitement dans 38 % des cas, des hématémèses dans 21.42%, une dysphagie dans 11.90%, et une anémie ferriprive dans 28.57 % des cas.

La répartition des malades selon la classification de Savary Miller de l’aspect endoscopique est la suivante :

Stade 1 dans 33.34 % des cas, stade 2 dans 21.42%, stade 3 dans 26.19% et stade 4 dans 19.04% des cas.

La sténose peptique était retrouvée chez 5 de nos malades qu’ils ont bénéficier de dilatation endoscopique (3 par ballonnet et 2 par bougies) avec bonne évolution, EBO était retrouvé chez 3 patients, la hernie hiatale était retrouvée chez 12 malades et l’ulcère gastro-duodénal chez 5 malades.

Discussion

Conclusion

 Cette étude nous a permis de préciser la fréquence de l’oesophagite peptique chez les malades ayant un RGO, les facteurs favorisants ainsi mettre le point sur les principales complications afin de proposer un traitement et un mode de vie adéquat pour les éviter.

Remerciements