JFHOD

CO.01 - L’offre de formation initiale en simulation en endoscopie digestive en France

M. Camus, J. Jacques, J.P. Le Mouel, J.M. Gonzalez, L. Vuitton, M. Pioche, J.B. Chevaux, A. Culetto, A. Berger, M. Barret, G. Vanbiervliet, M. Palazzo, E. Saillard, E. Coron, M. Barthet, X. Dray, G. Rahmi

Introduction

L’endoscopie digestive occupe une place centrale dans l’exercice de l’hépato-gastroentérologie (HGE). L’enseignement pratique de l’endoscopie comporte selon les recommandations : 1) une phase d’apprentissage sous le contrôle de tuteurs séniors dans les unités d’endoscopie des services agréés pour le DES d’HGE et 2) une phase d’apprentissage lors d’ateliers de simulation. Cette dernière se fait sur des simulateurs non organiques (simulateur de réalité virtuelle) ou organiques (modèles animaux). Il nous ait apparu une hétérogénéité territoriale concernant ces ateliers de simulation en endoscopie suite à notre expérience vécue d’enseignants, au retour des internes (sondage national via l’association des internes d’HGE), et de discussions avec nos collègues des différentes inter-régions.

Matériels et méthodes

Afin d’obtenir une vision objective de l’offre de formation en endoscopie digestive sur modèles de simulation, notre objectif était d’effectuer une cartographie de l’organisation actuelle des ateliers de simulation en endoscopie digestive pour la formation initiale des internes DES. Cette cartographie de l’offre de formation a été réalisée via un questionnaire en ligne envoyé aux référents de chaque inter-région française et des entretiens téléphoniques avec des collègues experts impliqués dans l’organisation d’ateliers de simulation en endoscopie.

Résultats

Il ressort de notre travail que :

- 1 à 2 ateliers de simulation (simulateur virtuel ou modèles animaux) sont disponibles pour chaque interne au cours de son cursus en HGE.

- 1 seule inter-région propose une formation à la vidéocapsule.

- La majorité des ateliers s’appuient sur le simulateur de réalité virtuelle (71%), et les modèles ex-vivo (79%). Les modèles in vivo étant proposés dans 29% des cas.

- 8 inter-régions sur 9 possèdent ou vont bientôt acquérir un simulateur de réalité virtuelle. Il s’agit du même modèle de simulateur pour toutes ces inter-régions.

- Ces ateliers de simulation sont de qualité : les internes sont peu nombreux par poste de travail toujours encadré d’un formateur expérimenté et ces ateliers ont toujours un versant théorique complémentaire.

- Cependant, ces ateliers de simulation sont menacés en raison de leur coût et aucune évaluation de qualité n’est disponible.

- Ces ateliers sont proposés en début de cursus et majoritairement absents en milieu et fin de cursus.

Discussion

Les propositions pour améliorer l’offre de formation déjà existante à partir de notre travail d'audit pourrait être :

- Poursuivre l'effort sur la formation obligatoire sur simulateur de réalité virtuelle en début d’internat : l’équipement est disponible dans la majorité des inter-régions et les objectifs pédagogiques sont bien définis.

- Formation sur modèle ex vivo +/- in vivo à renforcer en milieu et fin d’internat, avec cependant le problème du coût de ces ateliers. Nous proposons une fiche répertoriant les objectifs pédagogiques possibles.

- Evaluation des ateliers de simulation quel que soit le modèle utilisé à l’échelle nationale ou locale par le biais d’un support électronique (Smartphone, sur le site du e-learning) ou qu’un support papier (carnet de l’interne) à court terme post-formation, mais également à l’échelle d’un cursus d’interne, afin de pourvoir déterminer de manière plus judicieuse la place de ces ateliers de simulation en parallèle de la formation pratique au sein des services.

- Harmoniser les formations avec des sessions de formation des formateurs ("train the trainers") et des fiches d'objectifs pédagogiques rédigées pour chaque type d'ateliers.

Conclusion

L'offre d'ateliers de simulation en endoscopie est de qualité pour la formation initiale des internes et dans l'ensemble bien répartie sur le territoire mais nécessite d'être renforcée notamment en fin d'internant et pour la vidéocapsule endoscopique.

Remerciements