JFHOD

P395 - Maladie coeliaque et thrombose veineuse abdominale : à propos de 13 cas

Lounes Fadila, Ouldgougam Rachid, Aliarous N, Chikhi Y, Cheraitia Salima, Amir Cz, Asselah Fatima, Abbadi M, Ayoub Soraya, Berkane Saadi, Asselah H
Introduction

Le risque de thrombose veineuse (TV) est augmenté en cas de maladie cœliaque (MC), L'intérêt de ce travail est la description anatomoclinique des cas de MC et TV dans notre environnement.

Patients et Méthodes

Notre étude comprend 13 cas de TV abdominales associées à la MC, dont 8 cas de thrombose de la veine porte (TVP), 4 cas de syndrome de Budd Chiari (SBC) et 1cas présentant une thrombose porte, un syndrome de Budd Chiari. Le diagnostic de TVP et SBC est porté sur les données de l'imagerie. Nous avons réalisé chez tous nos patients une biopsie duodénale et un dosage des anticorps IgA antitransglutaminase et antigliadine pour le diagnostic de MC. Nous avons recherché les autres causes de thrombose veineuse par la biopsie osseuse, la mutation JAK2, le bilan de thrombophilie, le dosage de l'homocysteinémie et le bilan d'auto-immunité.Tous nos patients sont traités par les anticoagulants et le régime sans gluten (RSG).

Résultats

L'âge moyen au moment du diagnostic est de 35 ans [16 - 62] et le sexe ratio (F/H) est de 1.6. Le diagnostic de MC est porté avant l'apparition de la TV chez 8 de nos patients avec un mauvais suivi du RSG dans 100% des cas. Chez les 5 autres cas le diagnostic de MC et de TV est fait de manière simultanée, révélé par une ascite, des douleurs abdominales et /ou une hémorragie digestive par rupture de varices œsophagiennes. Chez 3 de ces patients on retrouve une notion de diarrhée chronique et d'anémie non explorée qui remonte à plusieurs années. La symptomatologie de MC remonte à l'enfance dans 70% des cas. L'endoscopie digestive objective chez 11 patients l'aspect d'un duodénum pathologique avec des plies diminués de hauteur et hachurés en surface typique de MC et chez 2 patients, un aspect endoscopique normal. L'étude histopathologique des biopsies duodénales confirme le diagnostic de MC chez tous nos patients. Les anticorps de la MC sont positifs dans tous les cas. Concernant le bilan de thrombose, nous avons eu 4 cas (30%) de déficit de synthèse de la protéine S et C, 1cas de déficit en antithrombine III, 1cas avec des anticorps antiphospholipides positifs et 1cas avec des anticorps anticardiolipine positifs. Aucune autre cause de thrombose n'a été retrouvée, le dosage de l'homocystéinémie s'avère normal dans tous les cas. Par ailleurs, on note chez 2 patientes une prise de contraceptifs oraux ; un cas d'association à une maladie de Crohn iléale et 2 cas de tuberculose ganglionnaire. La durée moyenne de suivi est de 30 mois. Chez 3 de nos patients nous avons une reperméabilisation de la thrombose sous anticoagulants et RSG. 2 patients ont été opérés en raison des complications hémorragiques non contrôlés par le traitement endoscopique.

Conclusion

Plusieurs publications rapportent l'association MC et thrombose veineuse et suggèrent un risque relativement élevé de thrombose en cas de MC.