JFHOD

P.482 - Maladies auto-immunes au cours de la maladie cœliaque

M. Zeriouh, W. Khannoussi, A. El Mekkaoui, I. Zahi, G. Kharrasse

Introduction

La maladie cœliaque est une entéropathie auto-immune induite par l’ingestion de gliadine, survenant chez des sujets génétiquement prédisposés. Elle est souvent associée à des maladies auto-immunes. Le but de cette étude est de rapporter la prévalence des maladies auto-immunes au cours de la maladie cœliaque et de déterminer  l’impact de ces maladies sur la maladie cœliaque et l’impact du régime sans gluten sur ces maladies.

Patients et Methodes

Etude rétrospective descriptive s’étalant sur une période de 4 ans, colligeant tous les malades cœliaques. Le diagnostic de la maladie cœliaque reposait sur des critères cliniques, histologiques et sérologiques. Le diagnostic de maladie auto-immune associée a été retenu sur des arguments cliniques et les résultats d’examens spécifiques.

Résultats

Sur un total de 66 patients suivi au service pour maladie cœliaque, 14 malades présentaient une maladie auto-immune associée à la maladie cœliaque soit 21%. Il s’agissait de 11 femmes et 3 hommes avec un sexe ratio de F/H= 3,6. L’âge moyen était de 20,30 ans. Le diagnostic des maladies auto-immunes associées, précédait celui de la maladie cœliaque dans 6 cas soit 43%, lui succédait dans 35,71% (5 cas) et concomitant dans 21,42% des cas (3 cas). Il s’agissait d’un diabète type I dans 57,14% des cas, maladie de Biermer dans 1 cas, un cas de maladie de crohn colique, un cas de rhumatisme articulaire aigue et un seul cas de vitiligo isolé. Deux malades ont développé une thyroïdite auto-immune. Aucun cas d’hépatite auto-immune n’a été enregistré dans notre série. Il y avait un seul malade qui a 2 pathologies auto-immunes associées à la maladie cœliaque. Les maladies auto-immunes n’avaient pas d’impact sur l’évolution de la maladie cœliaque sous régime sans gluten et étaient stabilisées sous traitement spécifique chez tous nos malades.

Discussion

Conclusion

Dans notre série, la prévalence des maladies auto-immunes associées à la maladie cœliaque est de 21% avec l’atteint la plus fréquente est celle de DTI avec un pourcentage de 57,14%.

Remerciements