JFHOD

CO.129 - Modalités de la prise en charge des pancréatites aiguës biliaires (PAB) dans les centres hospitaliers généraux (CHG) en 2019 : étude descriptive de pratique ANGH dans 68 CHG

G. Macaigne, D. Grasset, F. Moryoussef, I. Rosa, S. Nahon

Introduction

Certaines modalités de la prise en charge des PAB sont actuellement discutées et ne font pas l’objet de consensus telles que la réalisation d’une sphinctérotomie endocopique (SE) en cas de cholécystectomie différée, notamment si l'alimentation orale est reprise,  ou la nécessité de poursuivre une nutrition entérale (NE) exclusive jusqu’à la cholécystectomie dans le but d’éviter une récidive de complication de la lithiase biliaire. Par ailleurs le délai recommandé d'endoscopie biliaire en urgence en cas de PAB avec angiocholite est rarement respecté.

Les objectifs de cette enquête ont été d’effectuer un état des lieux des plateaux d’endoscopie interventionnelle dans les CHG et des modalités de la prise en charge des PAB.

Patients et Methodes

Un formulaire en ligne a été adressé à 298 services d’Hépato-Gastro-Entérologie ou à orientation gastroentérologique de centres ANGH. Trois relances ont été effectuées en l’absence de réponse. Le questionnaire avait pour objectifs d’effectuer un état des lieux des plateaux d’endoscopie interventionnelle (pratique de l’écho-endoscopie (EE), du cathétérisme rétrograde (CPRE) et d’une astreinte de CPRE organisée) et des modalités de la prise en charge de la PAB au décours de la phase aiguë (ré-alimentation orale versus nutrition entérale exclusive, exploration VBP et traitement de l’angiocholite). Le questionnaire distinguait les PAB bénignes ou oedémateuses et les PAB sévères ou nécrotiques. 

Résultats

Les données concernant 68 centres ont été recueillies et analysées. Près de la moitié des CHG (49%) pratiquent l’EE et la CPRE, 33% ne pratiquant ni l’un ni l’autre. Une astreinte d’endoscopie interventionnelle avec CPRE n’est organisée que dans 6% des centres. En cas de PAB bénigne, la cholécystectomie a lieu au cours de la même hospitalisation dans seulement 19% des cas et est toujours différée dans près de 40% des cas.

Les malades sont réalimentés par voie orale dès que possible dans plus de la moitié des cas (53%) en cas de PAB bénigne et dans 1/3 des cas si PAB sévère.

Dans 75% des centres, il n’est jamais réalisé de SE dans le seul but de ré-alimenter les patients avant la cholécystectomie afin d’éviter d’autres complications de la pathologie lithiasique. En cas de PAB avec angiocholite, une SE est proposée dans tous les centres, est réalisée systématiquement au cours des 48 premières heures dans 46% des centres, en cas d’échec de l’antibiothérapie et de preuve d’une lithiase intra-cholédocienne dans 34% et uniquement en cas de sepsis grave dans 20% des centres.

En cas de PAB bénigne, une exploration de la voie biliaire principale avant la cholécystectomie par écho-endoscopie ou bili-IRM est réalisée systématiquement dans 49% des centres et dans 43% des centres uniquement en cas de cytolyse hépatique persistante.

Discussion

Conclusion

La moitié des centres pratiquent EE et CPRE et seuls 1/3 d’entre eux ne pratiquent ni EE ni CPRE. Une SE pour angiocholite associée à la PAB n'est effectuée systématiquement dans les 48 heures que dans 46% des centres. En cas de PAB bénigne, la cholécystectomie a lieu au cours de la même hospitalisation dans seulement 19% des centres et est toujours différée dans près de 40% des centres.

Les malades sont réalimentés par voie orale dès que possible dans plus de la moitié des cas si PAB bénigne et dans 1/3 des cas si PA sévère. Dans 75% des centres, il n’est jamais réalisé de SE dans le seul but de ré-alimenter les patients avant la cholécystectomie.

Remerciements

Aix en Provence, Annecy, Antibes, Argenteuil, Arras, Aubagne, Aulnay sous Bois, Avignon, 

Bayonne, Bethunes, Bry sur Marne, Cannes, Chalons en Champagne, Château Gontier, Cholet, Colmar, Corbeilles Essonne, Coulommiers, Creil, Créteil, Dourdan, Draguignan, Dreux, Dunkerque, Ferolles Atilly, Fougères, Frejus, Gap, Gonesse, Hyères, IMM (Paris), 

Lannion, La Roche sur Yon, Lens, Libourne, Lorient, Lourdes, Macon, Marne la Vallée, 

Meaux, Melun, Montélimar, Montfermeil, Montreuil, Mulhouse, Narbonne, Nevers, Oloron

Orléans, Pau, Perpignan, Poissy sur Seine, Pontivy, Pontoise, Quimper, Roubaix, Saint-Brieuc

Saint-Denis, Saint-Joseph (Paris), Saint-Malo, Sens, Sud Franciien, Tarbes, Valenciennes

Vannes, Versailles-Le Chesnay, Vichy, Villeneuve saint Georges.