JFHOD

P.226 - Mortalité à 6 mois chez les patients cirrhotiques ayant survécu à une infection spontanée du liquide d’ascite

D. Trad, H. Jlassi, N. Bibani, M. Sabbah, H. Elloumi, A. Ouakaa Kchaou, D. Gargouri

Introduction

L’infection spontanée du liquide d’ascite (ISLA) est une complication fréquente de la cirrhose décompensée. Elle est associée à une morbidité et une mortalité importantes.

L’objectif de cette étude est d’analyser la survie globale et d’identifier les  facteurs prédictifs de mortalité à 6 mois chez les patients cirrhotiques ayant survécu à une ISLA.

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective sur une période de 14 ans (Janvier 2003-Décembre 2017) colligeant tous les patients cirrhotiques hospitalisés pour une ISLA. Une étude statistique a été réalisée afin de déterminer les facteurs prédictifs de mortalité à 6 mois (logiciel SPSS 21).

Résultats

Nous avons inclus 90 patients ; 56 femmes et 34 hommes, soit un sexe ratio de 0,6. L’âge moyen était de 62 ans [22-90ans]. La cirrhose était principalement d’origine virale : C dans 38% et B dans 22% des cas. Ils présentaient à l’admission une dysfonction hépatique sévère avec un score MELD moyen de 21 [10-41] et des antécédents fréquents de complication de leur maladie hépatique notamment sous forme d’hémorragie digestive (30%) , d’ascite réfractaire (19%) , un carcinome hépatocellulaire (20%) ou une thrombose porte (21%) .

 Le séjour hospitalier médian était de 16 jours [5,62]. La mortalité immédiate était de 10%.La survie globale médiane était de 9,9 mois [IC 95% : 6,8-12,9].

Au cours des 6 premiers mois du suivi ,58 patients (64,4%) sont décédés. La survenue d’une encéphalopathie hépatique au cours de l’admission et une CRP à la sortie supérieure à 10mg/L étaient associés à une mortalité à 6 mois avec une relation statiquement significative (p égal respectivement à 0,03 et 0,01).

Discussion

Conclusion

Le taux de la CRP à la sortie permet de prédire une mortalité à moyen terme chez les cirrhotiques hospitalisés pour une ISLA. Ceci  permet d’identifier les patients fragiles qui méritent une surveillance rigoureuse.

Remerciements