JFHOD

CO.36 - Mortalité des colites aiguës graves en centre de référence et en population : revue systématique et méta-analyse

C. Dong, M. Collins, F. Carbonnel

Introduction

Les colites aiguës graves (CAG) au cours de la RCH menacent le pronostic vital. Les études menées dans les centres de référence ont montré que la corticothérapie intraveineuse et la colectomie en urgence avaient diminué la mortalité des CAG. Cependant, une étude en population a montré un taux de mortalité nettement plus élevé que dans les centres de référence (Roberts SE, et al. BMJ 2007; 335 :1033). L’objectif de cette méta-analyse est de comparer le taux de mortalité de la CAG en population et dans les centres de référence.

Patients et Methodes

Une recherche systématique des études en population précisant la mortalité des patients  au cours  d’une hospitalisation pour CAG a été conduite sur Pubmed et Embase, depuis leur création jusqu’en 2016. Les mots-clés « inflammatory bowel diseases », « ulcerative colitis » et « mortality » ont été choisis. De plus, nous avons mis à jour les quatre revues systématiques de la littérature indiquant la mortalité des CAG dans les centres de référence, par une recherche systématique sur Pubmed des études publiées de 2007 à 2016 (Turner, Clin Gastro Hepatol 2007;5:103 ; Narula, IBD 2015;21 :1683 ; Narula Am J Gastroenterol 2016;111 :477 ; Seah APT 2016 ;43 :482). Le calcul des intervalles de confiance (IC) a été effectué sur le logiciel GraphPad QuickCalcs. Nous avons utilisé le test de comparaison de deux moyennes sur grands échantillons. L’étude d’hétérogénéité a été réalisée par forest plots, intervalles de confiance et I². Une analyse de sensibilité a comparé la mortalité avant et après 2005, année d’apparition des anti-TNF dans la RCH.

Résultats

Huit études en population, ayant inclus 943 363 patients, ont indiqué la mortalité des CAG. Cinq indiquaient la mortalité à court terme (jusqu’à 3 mois après admission) et quatre, la mortalité à long terme (au-delà de 3 mois). Les quatre revues systématiques de la littérature qui avaient inclus 66 études originales effectuées dans les centres de références ont été mises à jour par l’ajout de 18 études, soit un total de 84 études et 5719 patients. Quatre-vingts de ces études indiquaient la mortalité à court terme, et 48 études la mortalité à long terme.

En population, la mortalité à court terme était de 1,96% (IC 95% : 1,93%-1,99%) ; après un suivi médian de trois ans (1-8,3 ans), elle était de 13,8% (13,08%-14,49%). En centres de référence, la mortalité à court terme était de 1,16% (0,91%-1,49%) ; après un suivi médian de 25 mois (6-127 mois), elle était de 1,61% (1,23%-2,12%). La mortalité en population était significativement plus élevée qu’en centres de référence, à court et à long terme (p<0,0001). Il n’existait pas d’hétérogénéité entre les essais menés en centre de référence (I²=0 à court et long terme). Il y avait une forte hétérogénéité dans les études en population (I²=98% à court terme ; I²=78% à long terme). En centres de référence, la mortalité à court terme était de 1,31% (0,9%-1,91%) avant 2005 et 1,07% (0,77%-1,48%) après 2005 (p= 0,4237) ; à long terme, elle était de 2,89% (1,75%-4,68%) avant 2005 et 1,34% (0,96%-1,87%) après 2005 (p= 0,0404). Nous n’avons pas pu comparer la mortalité en population, avant et après 2005, car une seule étude, ayant porté sur 14 malades, a été publié avant 2005.

Discussion

Conclusion

La mortalité des CAG, à court et à long terme, est significativement plus élevée en population que dans les centres de référence. La mortalité à long terme diminue avec le temps dans les centres de référence.

Remerciements