JFHOD

CO.04 - Mucosectomies des lésions de 10 à 25 mm : l’ancrage de la pointe de l’anse permet-il d’améliorer la qualité des résections endoscopiques ?

M. Pioche, J. Jacques, V. Lepilliez, T. Wallenhorst, H. Lepetit, R. Legros, F. Rostain, L. Bianchi, J.C. Saurin, T. Ponchon, J. Rivory

Introduction

La mucosectomie est la technique de référence pour la résection des lésions néoplasiques colorectales entre 10 et 25 mm. L’objectif d’une résection endoscopique est d’enlever la totalité du tissu néoplasique (résection complète) et si possible en un seul morceau (En Bloc) avec une marge de sécurité (résection R0). L’ancrage de l’anse consiste à faire une incision ponctuelle de la muqueuse normale à distance de la lésion pour fixer la pointe de l’anse et l’empêcher de glisser près des berges lésionnelles. Cette technique n’utilise aucun matériel supplémentaire par rapport à une mucosectomie standard. Cette première étude vise à évaluer la qualité de résection obtenue (résections En Bloc et R0) grâce à cet ancrage de l’anse systématique et de vérifier sa sécurité. 

Patients et Methodes

Etude prospective multicentrique évaluant la qualité de résection des lésions colorectales évaluées entre 10 à 25 mm en cours de procédure. Résection avec la technique de l’ancrage afin de préciser le taux de résection : En Bloc, complète endoscopiquement, le taux de résection R0 et les risques de perforation et d’hémorragie retardée en fonction de la taille lésionnelle. Pour ces ancrages, les anses standards Olympus® de 10 et 25 mm pouvaient être choisies en fonction de la taille de la lésion car elles présentent une petite pointe mousse permettant de faire le point d’ancrage et de fixer la partie distale de l’anse.

Résultats

Depuis le mois de mai 2017, 70 mucosectomies avec ancrage ont été réalisées chez 65 patients (65.7 ans +/-11) par 9 endoscopistes. L’ancrage a été possible techniquement dans 69/70 cas (98.6%) et a permis une résection monobloc dans 81.1% des cas. La taille moyenne des lésions étaient de 20.0 mm (+/-7.4) en évaluation endoscopique et 22.4 mm (+/-7.6) après mesure histologique. Le taux de résection R0 était de 71.4% (+/-0.45). Parmi les succès avec résection R0, la taille moyenne des lésions étaient de 21.7 mm (+/- 6.2) avec un maximum de diamètre à 35 mm par 32 mm. La résection s’est compliquée d’une perforation immédiate (1.4%) et de deux signes de la cible (2.8%). 

Discussion

Conclusion

La mucosectomie avec ancrage offre de bons taux de résections complètes et R0 pour les lésions comprises entre 10 et 25 mm et permet même d’étendre les résections R0 à des lésions d’environ 30 mm. Ceci permet d’augmenter les taux de résections curatives et ainsi de repousser la nécessité d’utiliser la dissection sous-muqueuse ou les techniques hybrides qui nécessitent plus de matériel pour obtenir le même résultat carcinologique. Une étude prospective randomisée comparant l’ancrage à la mucosectomie classique sera menée pour démontrer sa supériorité après cette évaluation initiale.

Remerciements