JFHOD

S0 - Nod2 : une nouvelle voie de régulation de l'inflammation hépatique

Malapel Mathilde, Dharancy S, Berrebi D, Hugot JP, Philpott D, Giovannini Marc, Girardin S, Chamaillard M, Chareyre F, Desreumaux P, Mathurin Philippe
Introduction

Nod2/CARD15 est un récepteur cytoplasmique impliqué dans la réponse cellulaire au peptidoglycane. La séquence peptidique minimale reconnue par Nod2 est le muramyl dipeptide (MDP), composant de la paroi des bactéries Gram + et -. Notre équipe a récemment démontré que Nod2 est exprimé dans le foie et a suggéré qu'il était surexprimé au cours de l'inflammation hépatique. Les buts de cette étude étaient de démontrer le rôle de Nod2 dans l'inflammation hépatique in vivo à l'aide de souris déficientes pour ce gène et in vitro après transfection du vecteur d'expression de Nod2.

 

Matériels et Méthodes

L'hépatite était induite chez des souris Nod2 -/- (n = 27) et des animaux contrôles Nod2 +/+ (n = 24) par injection intraveineuse de 10 mg/kg de Concanavaline A. Le sacrifice était réalisé après 24 h. L'intensité de l'hépatite était évaluée sur des critères : a) biochimique par l'activité sérique des transaminases ; b) histologique par l'appréciation semi-quantitative de la nécrose et de l'inflammation ; c) morphométrique par la quantification de la nécrose à l'aide d'une logiciel de traitement d'images ; d) moléculaire par la quantification par PCR en temps réel des ARNm intra-hépatiques des cytokines inflammatoires. In vitro, le rôle de Card15 était évalué par mesure de la transactivation de NFkB après cotransfection de cellules HepG2 par le vecteur d'expression de Card15 et le promoteur de NFkB.

 

Résultats

Les souris Nod2 -/- présentaient par rapport aux souris contrôles une diminution de 90 % de l'activité sérique de l'ALAT (496 ± 138 UI/l vs 3524 ± 835 UI/l, p < 0,01) et de l'ASAT (319 ± 97 UI/l vs 3416 ± 841 UI/l, p < 0,01). L'analyse histologique montrait une nécrose massive et une forte infiltration lymphocytaire dans les foies de souris contrôles contrastant avec les altérations morphologiques minimes observées dans les foies de souris Nod2 -/-. L'analyse morphométrique objectivait une nécrose significativement moins importante chez les souris Nod2 -/- par rapport aux souris Nod2+/+ (3 % vs 13 % de la surface hépatique, p < 0,01). Les taux d'ARNm IFN-γ (40 ± 13 vs 100 ± 28, p < 0,05), de MCP1 (56 ± 29 vs 100 ± 42, p < 0,05) et de MIP2 (53 ± 27 vs 100  ± 42, p < 0,05) étaient significativement diminués dans les foies de souris Nod2 -/- par rapport aux souris contrôles. Les taux d'ARNm du TNFα étaient similaires dans le foie des souris Nod2 -/- et contrôles. La cotransfection du vecteur d'expression de Nod2 dans les HepG2 augmentait de 21 fois (p < 0,01) l'activité du promoteur de NFkB par rapport aux cellules non transfectées.

 

Conclusion

Les souris invalidées pour le gène Nod2 sont résistantes à l'hépatite induite par la concanavaline A. Cette étude démontre que Nod2 est un nouveau récepteur impliqué dans la régulation de l'inflammation hépatique.