JFHOD

CO.97 - Pronostic à 4 ans des patients ayant une hépatopathie chronique avancée compensée à faible risque selon les critères de Baveno VI

P. Pollo, M. Munteanu, Y. Ngo, A. Ngo, T. Poynard, D. Thabut, M. Rudler

Introduction

Les recommandations de Baveno VI préconisent de ne pas faire d’endoscopie haute de dépistage des varices oesophagiennes (VO) chez les patients ayant une hépatopathie chronique avancée à faible risque, c’est-à-dire chez des patients ayant  un taux de plaquettes >150.000/mm3 et une élasticité hépatique évaluée par FibroScan (FS) < 20 kPA. Aucune donnée n’est à ce jour disponible concernant le pronostic et le taux de complications de la cirrhose chez les patients à faible risque selon ces critères. L’objectif de ce travail était d’évaluer le taux de complications liées à la cirrhose et la survie à 4 ans chez ces patients à faible risque.

Patients et Methodes

C’est une étude rétrospective de données issues d’un centre tertiaire de prise en charge des maladies chroniques du foie. Tous les patients consécutifs évalués dans notre centre entre 2012 et 2013 ont été analysés. Les critères d’inclusion étaient : 1) Cirrhose, définie par un FS >12.5 kPa, applicable et interprétable ; 2) absence d’antécédent de complication de la cirrhose, définie par un antécédant d’ascite, encéphalopathie hépatique (EH), d’hémorragie digestive (Rupture de VO-RVO) ou de carcinome hépato-cellulaire (CHC). Les patients ont été répartis en 2 groupes : ceux considérés à bas risque selon les critères de Baveno (groupe Bav+), et ceux considérés à haut risque, c’est-à-dire ayant un FS≥ 20kPa ou un taux de plaquettes ≤150.000/mm3 (groupe Bav-). L’incidence des complications de la cirrhose et la survie étaient comparées entre les 2 groupes

Résultats

238 patients avec maladie hépatique compensée ont été inclus dans notre étude (âge moyen 57±11 ans, sexe masculin  70%, cause de la cirrhose alcool/virus C/virus B/NASH/autre dans 12/52/10/18/8% des cas, Child-Pugh A=100%, FS=30±16 kPa, taux de plaquettes=172.000±77000/mm3). 154 patients et 84 patients ont été classés dans les groupes Bav+ et Bav-, respectivement. Le suivi moyen était de 3.3±1.2 ans. A l’inclusion, la bilirubine, l’albumine, le TP et la GGT étaient significativement plus bas dans le groupe bav- (p<0.05 pour tous les paramètres). Au cours du suivi, aucun des patients du groupe Bav+ n’a présenté d’EH vs 3 dans le groupe Bav –(0% vs 2±1%, p=0.20), aucun des patients n’a développé de RVO vs 4 dans le groupe Bav- (0% vs 4±2%), 3 patients ont développé de l’ascite vs 9 dans le groupe Bav- (1.3±0.9% vs 8±3%, p=0.43). Seuls 3 patients du groupe Bav + ont présenté au moins une complication de l’HTP vs 14 dans le groupe Bav- (3.8±2% vs 10.3±3%, p=0.11). Aucun patient n’est décédé vs 2 patients dans le groupe Bav- (0% vs 1.6±06%p=0.28). Cinq patients ont présenté un CHC vs 11 dans le groupe Bav – (7±3% vs 9 ±3%, p=0.72).

Discussion

Conclusion

Dans notre cohorte de patients à faible risque selon les critères de Baveno VI, la probabilité de présenter une EH ou une RVO était nulle à 4 ans, tout comme la mortalité.  La probabilité de développer une autre complication de l’HTP est également très faible. Comme précédemment décrit, le dépistage du CHC reste primordiale.

 

Remerciements