JFHOD

CO.59 - Quadrithérapie concomitante, traitement séquentiel ou une bithérapie pour l’éradication de première ligne d’Helicobacter pylori ? Étude prospective randomisée

M. Zeriouh, A. El Mekkaoui, N. Abda, W. Khannoussi, G. Kharrasse, I. Zahi

Introduction

La résistance d'Helicobacter pylori aux antibiotiques a augmenté le besoin d'un nouveau traitement de première intention. Notre étude a pour but d'évaluer et de comparer l'efficacité et la tolérance du traitement concomitant au traitement séquentiel et une bithérapie à fortes doses d'Esoméprazole et d'Amoxicilline.

Patients et Methodes

Il s’agit d’une étude  prospective, randomisée allant du Juin 2016 à Septembre 2018.  Ont  été  inclus,  les  malades  adultes  présentant  une  infection à  HP,  naïf  au  traitement.  Les  patients  inclus  ont  été  randomisés  et répartis  en  trois  groupes  en  utilisant  un  IPP  à forte  dose  à  base d’Esoméprazole 40 mg 2*/j:

* le  groupe  (BT)  bithérapie : Esoméprazole 40 mg 2*/j +  Amoxicilline  1g  3*/j  x 14 jours.

* le groupe (SQ) traitement séquentiel : Esoméprazole 40 mg 2*/j + Amoxicilline 1g 2*/j(5jours)  Puis  Esoméprazole  40mg  2*/j +  clarithromycine 500mg 2*/j et Métronidazole 500mg 2*/j (5jours).

et  le  groupe  (CT)  :  traitement  concomitant  :  Esoméprazole 40 mg 2*/j +  Amoxicilline 1g 2*/j + clarithromycine 500mg 2*/j + métronidazole 500 mg 2*/j pendant 10 jours.

Tous  les  malades  ont  été  revus  après  2  semaines  du  traitement  afin d’évaluer  l’observance  thérapeutique  et  la  tolérance médicamenteuse.  Un  test  respiratoire  pour  le  contrôle  d’éradication d’HP était réalisé 6 semaines après l’arrêt du traitement.

Résultats

Au total, 393 patients ont accepté de participer à l'étude. L'âge moyen des patients était de 43.9 +/- 15 ans (16-90 ans). Le sex-ratio F/H était = 1. Les groupes BT, SQ et CT comprenaient respectivement  130, 132 et 131 patients. Ils étaient comparables de point de vue de l’âge, le sexe, la présentation clinique et endoscopique. Le taux d'éradication en intention de traiter (ITT) était de 63.1%, 86. 4% et 90. 8% respectivement dans les groupes BT, SQ et CT (P = 0.0001). Ce taux en per-protocole était de 67. 7%, 88.5% et 95.3% (P = 0,00016) respectivement. La prévalence des effets secondaires au  traitement concomitant était de 38. 2% significativement plus élevée (P = 0.001) que le groupe BT (13. 80%) et le groupe SQ (22%). La compliance thérapeutique était de 94%, 98. 5% et 95. 4% respectivement chez les patients recevant le protocole BT, SQ et CT (P=0.16).

Discussion

Conclusion

Cette étude a démontré que le taux d'éradication pour le traitement concomitant était significativement plus élevé que ceux du traitement séquentiel et de la bithérapie avec un taux d’effets secondaires plus important avec le traitement concomitant.

Remerciements