JFHOD

P.367 - Quels sont les facteurs prédictifs de bonne réponse aux anti-TNFα au cours de la maladie de Crohn ?

W. Smaili, S. Oubaha, K. Krati, Z. Samlani

Introduction

L’avènement des biothérapies et notamment des anti-TNF alpha a révolutionné la prise en charge thérapeutique de la maladie de Crohn dans sa forme luminale et fistulisante.Le but de notre étude était de déterminer les facteurs prédictifs de bonne réponse aux anti-TNF alpha dans la maladie de Crohn.

Patients et Methodes

Il s’agit d’une étude rétrospective colligeant tous les patients atteints d’une maladie de Crohn hospitalisés dans le service d hepato-gastro-enterologie de Janvier 2010 à juin 2018 et traités par des anti-TNFa La bonne réponse a été définie par une rémission clinico-biologique, endoscopique et radiologique sans recours à la chirurgie ni aux corticoïdes. L’évaluation a été réalisée à S14 puis une surveillance clinico-biologique tous les 2 mois.

Résultats

Il s’agissait de 90 patients. L’âge moyen au moment du diagnostic était de 30 ans. Le phénotype de la maladie était fistulisant (50 %), sténosant (26 %) ou mixte (33%). La topographie iléocolique était retrouvée dans 70 % des cas. Les manifestations ano-périnéales(MAP) étaient présentes chez 45 % des patients. Les anti-TNF ont été prescrits devant : des MAP complexes 57%, une cortico-dépendance ou une cortico-résistance 33% ou une atteinte iléale étendue 9%. 21% des patients ont nécessité une optimisation du traitement. Un switch d’anti-TNF a été réalisé chez 20 patients en raison d’une non réponse initiale ou de la survenue d’un effet indésirable, Une bonne réponse aux anti-TNF a été retrouvée chez 55 malades soit 61% des cas de la série. Dans le cadre de la recherche de facteurs prédictifs de bonne réponse aux anti-TNF, seul un taux de CRP de départ élevé était corrélé de façon statistiquement significative à une bonne réponse au traitement (p=0.017). L’absence d’anémie, l’introduction précoce des anti-TNF, une combothérapie avec l’Azathioprine et le non tabagisme étaient associés à une bonne réponse mais sans relation statistiquement significative, Par contre, l’absence de sténose et un taux normal d’albumine au départ n’étaient pas corrélés avec la bonne réponse au traitement par anti-TNF

Discussion

Conclusion

Un taux de CRP élevé au départ est le seul facteur prédictif de bonne réponse aux anti-TNF. Le sevrage tabagique, une combothérapie avec l’Azathioprine et l’introduction précoce des anti-TNF permettraient d’améliorer la réponse au traitement

Remerciements