JFHOD

P.089 - Récidive post-opératoire de la maladie de Crohn après résection iléo-cæcale

F. Abdelfettah, L. Gamar, S. Khouitar, M. Djebli, L. Kecili, K. Belhocine, N. Kaddache, N. Smail, Y. Zair, K. Layaida, Z. Hadjih, S. Berkane

Introduction

La résection iléo-caecale est l’intervention la plus fréquemment réalisée au cours de la maladie de Crohn (MC). Elle expose à la récidive, notamment au niveau de l’anastomose iléo-colique. La surveillance post-opératoire est indispensable pour le diagnostic précoce des récidives.

Le but de l’étude est d’évaluer la prévalence de la récidive endoscopique à 1 an des patients avec une MC iléo- caecale opérée, et rechercher les facteurs prédictifs de la récidive.

Patients et Methodes

Analyse rétrospective des données des patients suivis pour maladie de Crohn, ayant subi une résection iléo-caecale de janvier 2013 à Juin 2018. L’évaluation post opératoire était clinique et endoscopique à 1an. La récidive endoscopique était définie selon le score de RUTGEERT supérieur ou égal à 2. Dans un second temps, les facteurs de risque de la récidive endoscopique ont été recherchés

Résultats

80 patients ayant subi une résection iléo-caecale pour une maladie de Crohn ont été colligés. Le sex ratio est de 1, l’âge moyen est de 31,8 ans [16-68]. 19 patients (23.75%) étaient tabagiques. Le phénotype était Iléo-colique inflammatoire dans 12 cas (15%), sténosant dans 25 cas (31.25%) et fistulisant dans 43 cas (53.75%). Un quart des patients (25%) avait des lésions ano-périnéales. La résection était réalisée en urgence dans 12 cas (15%) et programmée dans 68 cas (85%). Le délai moyen entre le diagnostic de la MC et la chirurgie était de 3 ans [0-16]. Avant la chirurgie, 14 patients (17.5%) étaient sans traitement, 21 patients (26,2%) sous 5ASA, 29 patients (36.2%) sous immunosuppresseurs et 6 patients (7.5%) sous anti-TNF alpha.

Le traitement post-opératoire immédiat a été instauré chez 59 patients (73.75%), il s’agissait des immunosuppresseurs dans 30 cas (37.5%), des anti-TNF alpha dans 23 cas (28.75 %) et de 5 ASA dans 6 cas (7.5%).

Le suivi médian était de 38 mois [12-77]. A un an, la récidive endoscopique a été observée chez 19 patients (23.75%). En analyse multivariée, il ne semble pas exister de facteurs de risque de récidive, seul le traitement médical post-opératoire était associé à un risque minime de récidive endoscopique (OR = 0,220 [IC 95% 0,073 à 0,662], p=0.007).

Discussion

Conclusion

La récidive post-opératoire de la maladie de Crohn à 1 an après résection iléo-caecale est de 23,7%. Le traitement post-opératoire apparait comme un facteur protecteur de la récidive dans cette étude.

Remerciements