JFHOD

P.426 - Rectorragies sur pathologie hémorroïdaire connue : rendement de la coloscopie dans un environnement économique défavorable

K. Ben Abdesselem, N. Elleuch, A. Ben Slama, A. Hammami, H. Jaziri, W. Dahmani, W. Ben Ameur, A. Braham, S. Ajmi, M. Ksiaa, A. Jmaa

Introduction

Les rectorragies sont le mode d’expression clinique habituel de la maladie hémorroïdaire. Classiquement les rectorragies imposent une exploration endoscopique. La pertinence de cette indication est influencée par l’environnement économique et les structures locales.

Objectif :

Déterminer la nécessité de réaliser une coloscopie totale chez des patients se présentant pour rectorragies et ayant des hémorroïdes externes à l’examen proctologique et évaluer leur rendement diagnostique afin de juger de la pertinence de cette indication.

Patients et Methodes

Il s'agit d'une étude descriptive rétrospective mono centrique menée sur une période de 30 mois, de janvier 2017 au Juin 2019, colligeant 59 patients ayant bénéficié d'une colonoscopie pour hémorragie digestive basse sur pathologie hémorroïdaire.

Résultats

L'âge moyen était de 45 ans [18 ans-70 ans] avec une prédominance masculine [sexe ratio H/F de 1,4]. Les symptômes associés étaient les proctalgies et la constipation chez respectivement 3 patients (2.95%) et 6 patients (10%). Les hémorroïdes internes étaient retrouvées chez 50 patients (85%) : stade I dans 30%, stade II dans 53% et stade III chez 10 patients (17%). Les lésions retrouvées étaient : des polypes dans 10%, des lésions d’angiodysplasie dans 4%, une tumeur rectale dans 6% des cas. Le rendement diagnostique de la coloscopie était de 20%.

Discussion

Conclusion

Dans notre série, le rendement diagnostique de la coloscopie chez des patients se présentant pour rectorragies et ayant des hémorroïdes externes était de 20%. De ce fait, devant ce signe, il faut toujours rechercher une autre cause même si l’examen proctologique met en évidence une maladie hémorroïdaire ; le danger est de méconnaître une affection grave en particulier un cancer recto colique.

Remerciements