JFHOD

P.393 - Résultats définitifs de la première campagne de dépistage organisé du cancer colorectal par test immunologique dans une région française

B. Denis, F. Arnold, M.O. Berardi, J. Botokeky, I. Gendre, M. Guerbaz, C. Morel, M.C. Scandola-Guyot, M. Thirion, P. Perrin

Introduction

Le programme français de dépistage organisé du cancer colorectal (DO CCR) a notablement changé depuis mai 2015 : remplacement du test au gaïac Hemoccult par le test immunologique quantitatif OC-Sensor et abandon de l’envoi postal du test. Le but de ce travail était de rapporter les résultats définitifs de la 1ère campagne du programme de DO CCR par test OC-Sensor.

Patients et Methodes

Evaluation des résultats de la 1ère campagne (du 01/06/2015 au 31/05/2017) et du rendement des coloscopies pour OC-Sensor positif au seuil de 30 µg Hb/g dans les 10 départements de la région Grand Est (Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne). Les résultats des tests OC-Sensor étaient comparés avec les résultats des tests Hemoccult des années 2013-2014.

Résultats

La population cible était évaluée à 1,658 million de personnes, soit 8,6% de la population nationale. Au 31/05/2017, 256.448 personnes (14,4%, de 8,1 à 19,3 selon le département) étaient exclues. 564.946 personnes (34,1%, de 31,3 à 37,6 selon le département) avaient réalisé un test et 557.506 étaient dépistées (33,7%, de 30,9 à 37,1 selon le département), soit un taux de participation Santé Publique France de 40,4% (34,6 à 46,4 selon le département) et un taux de personnes effectivement dépistées de 39,8% (34,1 à 45,7 selon le département). Cela correspondait à des taux de couverture pour le dépistage du CCR, soit par test immunologique, soit par coloscopie, d’au moins 49% (40 à 56 selon le département). Le taux de tests non analysables était de 6,0% (de 5,2 à 6,8 selon le département) et fluctuait de 4 à 15% selon le mois. Le taux de tests positifs était de 5,0% (de 4,8 à 5,3 selon le département). Le taux de coloscopies faites à 1 an du test positif était de 87,4% (de 84,5 à 90,8 selon le département) avec le test immunologique, sans différence avec le test au gaïac (87,0%). Par contre, le délai médian de réalisation des coloscopies augmentait de 62 jours à 73 jours avec le nouveau test. 25.129 (89,5% des tests positifs) coloscopies étaient colligées au 31/07/2018 (de 86,4 à 92,0 selon le département). Les valeurs prédictives positives (VPP) et rendements des tests Hemoccult et OC-Sensor étaient significativement différents (tableaux 1 et 2). Les stades I et II représentaient 65,1% des cancers invasifs de stade connu. Le taux de détection des adénomes (TDA) global était de 57,0% et variait de 16 à 87% selon l’endoscopiste (189 avaient réalisé ≥ 30 coloscopies). 88,9% des endoscopistes avaient un TDA ≥ 45% et 45,5% un TDA ≥ 60%. La médiane du TDA était de 58%. En Alsace, les taux globaux de détection des adénomes/polypes festonnés sessiles et des lésions festonnées (hyperplasiques compris) du colon proximal étaient respectivement de 2,3% (de 0 à 13% selon l’endoscopiste) et de 6,3% (0 à 27% selon l’endoscopiste).

Tableau 1 - VPP Hemoccult 2013-4 OC-Sensor 2015-7 p
Cancer invasif n (%) 518 (5,8) 1259 (5,8) 0,6
Adénome avancé n (%) 1893 (21,6) 7435 (41,6) <0,01
Adénome non avancé n (%) 1273 (14,5) 4933 (19,6) <0,01
Néoplasie avancée n (%) 2411 (27,5) 10007 (39,8) <0,01
Total néoplasies n (%) 3684 (42,0) 14940 (59,5) <0,01

Tableau 2 - Rendements

/ 100.000 dépistés

Hemoccult

2013-14

OC-Sensor

2015-17

OC-Sensor /

Hemoccult

Nombre coloscopies 1758 4507 x 2,6
Nb cancers invasifs dépistés 104 226 x 2,2
Nb adénomes avancés dépistés 380 1333 x 3,5

 

Discussion

Conclusion

La plupart des indicateurs mesurés au cours de la 1ère campagne de DO CCR par test immunologique se situent en deçà des seuils recommandés par les instances européennes : participation de 40% (vs > 45%) ; taux de tests non analysables 6% (vs < 3%) ; taux de coloscopies 87% (vs > 90%) ; délai moyen pour la coloscopie 73 jours (vs < 31 jours). Le taux de couverture pour le dépistage du CCR, soit par test immunologique, soit par coloscopie, se situe autour de 50% (40% à 56% selon le département). Pourtant, l’efficacité préventive des coloscopies du programme de DO CCR par test immunologique est inégalée, ce dont témoigne la valeur prédictive positive pour un adénome avancé multipliée par 2 entre test au gaïac et test immunologique, et le nombre d’adénomes avancés dépistés multiplié par 3,5. Il se confirme que le seuil de TDA minimal exigible doit se situer à 45%, voire 50%, et que le taux de 60% est optimal, dépassé par la plupart.

Remerciements