JFHOD

P.290 - Seuil d’élasticité hépatique au FibroScan® pour prédire une cirrhose au cours de la stéatose hépatique non alcoolique

S. Ben Amor, W. Ben Mansour, I. Jemni, W. Bouhlel, A. Guediche, H.L. Mohamed, B.C. Nabil, L. Safer

Introduction

La stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) est une pathologie fréquente, habituellement bénigne mais qui peut évoluer vers la cirrhose en cas de stéato-hépatite non alcoolique.

Objectif : déterminer le  seuil d’élasticité hépatique  au Fibroscan pour prédire  une cirrhose au cours de la SHNA et chercher les facteurs prédictifs de ce stade avancé.

Patients et Methodes

Etude prospective menée sur un an (2017) incluant tous  les patients suivis au service d’hépato-gastro-entérologie pour une SHNA objectivée sur une échographie abdominale.Les critères d'exclusion  sont : la consommation excessive  d'alcool, les hépatites virales B et C, les pathologies auto-immunes, la maladie de Wilson, l'hémochromatose et l'utilisation  de médicaments induisant une stéatose.

Pour tous les patients, on a réalisé un examen clinique, un bilan biologique et  un Fibroscan.

Pour les patients ayant une fibrose avancée au Fibroscan (>=  9,9 Kpa), on a complété par une fibroscopie digestive haute à la recherche des signes d’hypertension portale (HTP): en présence de signes d’HTP, on a retenu le diagnostic de cirrhose et en absence de signes d’HTP, on  a complété par une ponction biopsie hépatique (PBH).

Dans un deuxième temps, on a réalisé une analyse statistique à la recherche de facteurs cliniques et biologiques prédictifs de cirrhose.

Résultats

Nous avons inclut 111 patients: 84 femmes et 27 hommes (sex-ratio=0,32)  avec une moyenne d’âge de 49 ans (23-71 ans).

Une fibrose sévère au Fibroscan a été retrouvée chez 12 patients (10,8%). La FOGD a montré des signes d’HTP chez 3 patients seulement, les 9 autres patients ont eu une PBH. La PBH a confirmé le diagnostic de cirrhose chez 4 patients, soit un total de 7 patients cirrhotiques parmi les 111 inclus (6,3%). La PBH a objectivé une fibrose modérée chez 2 patients et n’a pas montré de fibrose pour les trois autres patients.

La valeur seuil du Fibroscan pour détecter une cirrhose était de 14 Kpa avec une sensibilité de 1 et une spécificité de 0,99. L’aire sous la courbe était de =0,99 avec un IC de [0,997-1], (p=0.000).

Selon une analyse uni-variée, les facteurs prédictifs de cirrhose étaient la présence de diabète, l’antécédent d’hypothyroïdie, la splénomégalie, la thrombopénie, l’hypertriglycéridémie et le rapport ASAT/ALAT supérieur à 1.

En analyse multivariée, le diabète, l’ancienneté de diabète, la splénomégalie et le rapport ASAT/ALAT>1 étaient les seuls facteurs prédictifs indépendants de cirrhose (p= respectivement 0,001 ; 0,043 ; 0,043 et 0,041).

Discussion

Conclusion

Selon notre étude, la prévalence de la cirrhose  au cours de la SHNA est de 6,3%, le seuil d’élasticité hépatique pour détecter une cirrhose est de 14 Kpa et les facteurs prédictifs indépendants de cirrhose sont : le diabète, l’ancienneté de diabète, la splénomégalie et le rapport ASAT/ALAT supérieur à 1. 

Remerciements