JFHOD

P.177 - Sleeve gastroplastie par voie endoscopique : quel impact économique pour l'établissement ?

H. Masquin, N. Musquer, V.P. Riche, K.O. Sellal, R. Guile, M. Guillouche, C. Louis, J. Clouet, E. Coron

Introduction

L’obésité est un problème de santé publique mondial. Les recommandations hygiéno-diététiques sont peu efficaces sur le long terme et aucune thérapeutique médicamenteuse efficiente n’est disponible. La prise en charge chirurgicale est le traitement le plus efficace et est actuellement dominée par la sleeve gastrectomie. Cependant cette technique est invasive et à risque de complications. Des approches endoscopiques se sont développées mais aucune recommandation n’existe à ce jour et elles ne sont pas remboursées. Dans notre établissement, un financement innovation a été validé afin de pratiquer une technique de sleeve gastroplastie par endoscopie avec le dispositif Endomina® (Endo Tools Therapeutics, Belgique). Ce financement concerne 5 à 10 patients par an pendant deux ans. Dans ce contexte, il était nécessaire de s’intéresser à l’impact économique de cette activité.

Matériels et méthodes

Ce travail a consisté en une estimation du coût hospitalier et du bilan financier des séjours de patients bénéficiant d’une sleeve gastroplastie par voie endoscopique et de patients bénéficiant d’une chirurgie de sleeve gastrectomie. Des données mesurées en prospectif par micro-costing (coûts du personnel, des dispositifs médicaux et de la stérilisation) et des données issues de cohortes rétrospectives (cohorte des patients ayant bénéficié d’une sleeve chirurgicale en 2018 dans notre établissement et cohorte des durées de procédure des sleeves endoscopiques à l’aide du dispositif Endomina® fournie par le laboratoire fabricant) ont été couplées à des données issues de l’étude nationale des coûts (ENC).

Résultats

Les deux premières procédures de sleeve gastroplastie endoscopique se sont bien déroulées, les retours des praticiens sont positifs et les premiers résultats en termes de perte de poids sont favorables. La perte de poids est de 9,1 kg soit 9% du poids total à un mois (n=2) et de 16 kg soit 19% du poids total à 3 mois (n=1).

Le coût futur d’un séjour avec réalisation d’une sleeve endoscopique est estimé à 5945 € si la durée de séjour est de 1 nuitée. Il est supérieur à celui d’un séjour avec réalisation d’une sleeve chirurgicale (4392€). Il engendre un déficit de 4587€ par séjour. Le dispositif Endomina® représente la très grande majorité du coût total du séjour (76%).

Cette technique est actuellement financée via un budget innovation. Ensuite il sera indispensable de trouver des possibilités de financement pour qu’elle soit pérennisée. Une prise en charge du dispositif en sus avec inscription sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR) est une possibilité. Elle entrainerait un bilan financier proche de l’équilibre pour l’établissement (- 87 euros). La création d’un groupe homogène de séjours (GHM) spécifique à cette technique est une autre possibilité intéressante. Cela permettrait de pratiquer cette technique avec le dispositif Endomina® ou avec le dispositif concurrent OverStitch® (Apollo Endosurgery, États-Unis) dont le tarif est comparable. Néanmoins, la création d’un GHM spécifique est un processus long.

Discussion

Conclusion

Le coût de cette nouvelle technique est actuellement supérieur à celui de la chirurgie et elle est largement déficitaire pour l’établissement. Son utilisation doit pour le moment rester réservée aux patients récusés à la chirurgie. La pérennisation de cette activité passera par l’évolution des actes et le remboursement éventuel des dispositifs médicaux (titre V de la LPPR).  Cette évolution ne pourra avoir lieu sans la volonté des fabricants et des sociétés savantes.

Remerciements