JFHOD

4 - Traitement des ectasies vasculaires antrales par radiofréquence : expérience rapportée avec la sonde CHANNEL

Camus Marine, Chaput Ulriikka, Ozenne Violaine, Marteau Philippe, Dray Xavier

Introduction

Les ectasies vasculaires antrales sont une anomalie rare mais potentiellement invalidante en raison d'hémorragies digestives à répétition. Le traitement endoscopique de première ligne par électrocoagulation monopolaire (argon) ou bipolaire est parfois un échec. La radiofréquence est un traitement alternatif possible. Habituellement, les sondes de radiofréquence s'adaptent à l'extrémité distale de l'endoscope pour un travail "over-the-scope", ce qui nécessite des retraits itératifs de l'endoscope pour appliquer la radiofréquence. L'objectif de cette vidéo est de présenter l'utilisation de la nouvelle sonde de radiofréquence CHANNEL (COVIDIEN) passant dans le canal opérateur au travers du cas d'un patient.

Patients et Méthodes

Il s'agit du cas d'un patient de 66 ans présentant des ectasies vasculaires antrales hémorragiques chroniques non contrôlées par la coagulation au plasma d'argon ou la coagulation bipolaire. Il présente comme antécédents une valve aortique mécanique nécessitant une anticoagulation efficace au long cours, et une cirrhose sur NASH.

Résultats

La sonde est passée au travers du canal opérateur. Le traitement s'applique de façon circonférentielle autour du pylore. La sonde est appliquée sur la muqueuse et deux impacts (12 J/cm2, 40W/cm2) sont délivrés au même endroit avant de traiter la zone adjacente. De proche en proche, l'ensemble de la muqueuse antrale atteinte est traitée. Le temps moyen de traitement est de 37 min dans notre expérience. La possibilité de passer au travers du canal opérateur avec cette sonde en comparaison avec les précédentes versions, permet de ne pas avoir à retirer l'endoscope pour repositionner la sonde. La souplesse de cette sonde permet son application sur les courbes de la paroi digestive, y compris lorsque l'endoscope est en retrovision pour le traitement de l'angle gastrique. Son caractère rotatif est rapidement efficace et permet d'une simple rotation de la sonde (transmise par un catheter tressé rigide) d'obtenir l'angle de traitement désiré.

Discussion

Conclusion

Nous rapportons ici notre expérience sur l'utilisation de la nouvelle sonde de radiofréquence CHANNEL dans le traitement des ectasies vasculaires antrales.

Remerciements, financements, autres

Références