JFHOD

P84 - Traitement des sténoses duodénales néoplasiques par prothèse métallique auto-expansible entérale : résultats d'une série monocentrique

Vandenbroucke Franck, Plasse M, Dagenais M, Létourneau R, Lapointe R, Roy A
Introduction

L'obstruction duodénale est une complication habituelle des cancers biliopancréatiques ou duodénaux. L'utilisation de prothèses duodénaux apparaît être une approche moins invasive et moins morbide qu'une dérivation chirurgicale. Le but de cette étude est d'évaluer la faisabilité et les complications de la mise en place de prothèses métalliques duodénales.
 

Patients et Méthodes

De février 2002 à septembre 2006, 67 patients (33 femmes et 34 hommes ; age moyen : 66 ans), porteurs d'une sténose duodénale néoplasique, ont été traités par la mise en place d'une prothèse métallique auto-expansible.
 

Résultats

La sténose duodénale était secondaire à des cancers du pancréas (42 patients), de la vésicule biliaire ou des voies biliaires (16 patients), duodénal ou gastrique (7 patients) et des métastases (2 patients). Quarante-deux patients présentaient aussi une obstruction biliaire et ont été traités par la mise en place d'une prothèse biliaire. La mise en place de la prothèse duodénale a été possible chez 63 patients (94 %) et fut un échec chez 4 patients : 1 gastroparésie sévère, 3 sténoses infranchissables du duodénum. Chez 9 patients, une deuxième prothèse a dû être mis en place suite à une longueur inadéquate de la première prothèse (3 patients), une obstruction tumorale secondaire (5 patients), une migration de la prothèse (1 patient). Le taux de morbidité était de 24 % avec : 2 perforations duodénales, 2 cholangite ou cholécystite, 1 impaction alimentaire avec obstruction du prothèse, 3 prothèses de longueur inadéquate, 1 migration du prothèse et 6 obstructions tardives de la prothèse par la progression tumorale. Deux patients sont décédés de ces complications. La durée moyenne d'hospitalisation était de 8 jours. Quatre patients ont été perdus de vue durant le suivi. Pour les 57 patients analysés, 42 (73,7 %) avaient une alimentation normale, 7 (12,3 %) une alimentation liquide et 8 (14 %) n'ont pas pu reprendre d'alimentation orale. La médiane de survie des patients était de 75 jours.
 

Conclusion

L'utilisation de prothèses métalliques auto-expansibles duodénales pour obstruction néoplasique est faisable et bien tolérée chez la majorité des patients. Elle permet un abord peu invasif avec la possibilité d'une alimentation normale chez les trois quarts des patients évitant ainsi une chirurgie chez ces patients ayant un mauvais pronostic.