JFHOD

P.208 - Traitement endoscopique des complications biliaires des kystes hydatiques du foie (KHF) :

M. El Khayari, H. Abid, M. Lahlali, A. Lamine, N. Lahmidani, M. El Yousfi, S.A. Ibrahimi, M. Elabkari, D.A. Benajah

Introduction

Le kyste hydatique du foie (KHF) est une affection parasitaire due au   développement de la forme larvaire du tænia du chien ( Echinococcus granulosus). Cette pathologie demeure fréquente et constitue un problème de santé publique dans les pays de forte endémie comme le Maroc. L'hydatidose hépatique peut causer une morbidité grave à cause des complications biliaires. L’objectif de notre travail est d’évaluer et analyser l’efficacité de la CPRE dans le diagnostic et le traitement des kystes hydatiques du foie rompu dans les voies biliaires.

Patients et Methodes

Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive, allant du Janvier 2010  jusqu’à  Avril  2019. Elle a été portée sur des patients présentant un KHF fistulisé dans les voies biliaires. La CPRE et la sphincterotomie biliaire endoscopique ont été réalisées chez tous les patients.

Résultats

203  patients ont présenté un KHF rompu dans les voies biliaires. L’âge moyen des patients était de 43 ans, avec une prédominance masculine dans 64 % des cas.86 patients (groupe A ) ont bénéficié initialement d’un traitement chirurgical ,contre  117 patients(groupe B )  ayant bénéficié d’emblée d’un traitement endoscopique . La symptomatologie clinique était marquée par une fistule biliaire externe persistante en post opératoire dans 30 % des cas, un ictère rétentionnel dans 20% des cas dans  le groupe A ,et un syndrome angiocholitique chez tous les malades du groupe B . Tous les patients ont présenté  une cytolyse et/ou une cholestase biologique. Une échographie abdominale et une Tomodensitométrie abdominale ont été réalisé chez tous les patients, qui ont objectivés des lésions kystiques chez tous les patients, une dilatation des voies biliaires intra et/ou extra hépatiques chez 77 % cas et la présence du matériel hydatique dans la voie biliaire principale (VBP) chez 34 % des patients. La CPRE a été réalisée chez tous les patients avec une sphinctérotomie  permettant l’extraction du matériel hydatique par ballonnet d’extraction ou par panier Dormia. L’évolution a été marquée par la disparition de l’ictère au bout de 5 à 15  jours en moyenne après le geste endoscopique et par le tarissement de la fistule biliaire externe au bout de 10 à 12 jours. Seulement 2 patients qui ont présentés une complication post CPRE type pancréatite  .

Discussion

Conclusion

Les résultats de notre étude confirment l’efficacité et l’innocuité de la CPRE et la sphinctérotomie endoscopique dans les complications biliaires des KHF et sa supériorité par rapport au traitement chirurgical.

Remerciements