JFHOD

CO.004 - Un score prédictif permet d'estimer la probabilité de saignement retardé dans une cohorte de plus de 500 ESD colorectales

J. Albouys, R. Legros, H. Lepetit, M. Dahan, P. Carrier, C. Brulé, C. Ginestet, R. Rodrigues, V. Loustaud-Ratti, J. Jacques

Introduction

L'ESD permet des taux de résection monobloc supérieurs à 90 %, ce qui permet des taux de récidive bien inférieur à la mucosectomie, inferieur à 2%.

Avec la perforation, le saignement retardé est l’une des complications les plus fréquentes, avec des taux allant de 0,5% à 9,5 % selon la littérature.

Les facteurs prédictifs de saignement retardés sont encore mal identifiés. Pourtant, la meilleure maitrise des potentielles complications est un des éléments essentiels à la généralisation de ces méthodes de résection.

Patients et Methodes

Nous avons réalisé une étude de cohorte prospective monocentrique incluant toutes les procédures d’ESD colorectales menées dans un centre hospitalier universitaire pour la prise en charge de lésions superficielles de grande taille.

Nous avons comparé le groupe de patient qui ont présenté un saignement retardé et le groupe sans saignement à la recherche de facteur prédisposant parmi les caractéristiques cliniques du patient, de la lésion réséquée et des données technique de la procédure.

Résultats

Entre février 2013 et mai 2020, 543 ESD colorectales (312 coliques et 231 rectales) ont été réalisées. Les lésions réséquées avaient un plus grand diamètre moyen de 59 mm pour une durée moyenne de procédure de 92,95 mn. Un saignement retardé est survenu chez 39 patients (7,18 %).

En analyse multivariée, les facteurs de risque de saignement étaient la taille > 50 mm (OR : 7,85 ; IC 2,367- 26,047 ; p=0,001), l'âge > 75 ans (OR : 2,76, IC 1,375-5,569 ; p=0,004) et l'utilisation d'anticoagulants ou d'antiagrégants (OR : 1,87 ; IC 0,920-3,809 ; p=0,084).

Ces 3 facteurs ont été inclus dans un score de risque de saignement avec une pondération selon l'Odds Ratio permettant d’isoler 3 groupes.

Un score inférieur ou égal à 2 est associé à un risque de saignement retardé de 1.4%, tandis qu'un score de 3 est associé à un risque de 6% et un score supérieur à 3 est associé à un risque de 23,6% (p<0.0001)

Discussion

Conclusion

Dans une cohorte de 543 ESD colorectales, les principaux facteurs de risque de saignement retardé sont la taille > 50 mm, l'âge > 75 ans et le traitement anti-agrégation ou anticoagulant. Notre score établi à l'aide de ces facteurs de risque nous permet de stratifier les procédures à faible risque et à haut risque et pourrait ainsi permettre d’adapter la stratégie de prévention du saignement retardé.

Remerciements