JFHOD

C.076 - Une préparation intestinale de faible volume par picosulfate de sodium est aussi efficace que le polyéthylène glycol pour l’entéro-IRM dans la maladie de Crohn

L. Juif, P. Calame, C. Chausset,, S. Koch, C. Briot-Detree, M. de Billy, L. Vuitton

Introduction

Le polyéthylène glycol (PEG) est l'une des préparations intestinales les plus couramment utilisées pour l'imagerie par résonance magnétique (IRM) dans la maladie de Crohn (MC). Le picosulfate de sodium (Pico) est une préparation intestinale de faible volume connue pour son efficacité et sa meilleure tolérance pour la coloscopie, et a récemment démontré sa faisabilité chez les patients atteints de MICI. Aucune étude n'a jusqu'à présent évalué la tolérance et l'efficacité des préparations Pico pour l'entéro-IRM dans la MC. Objectifs: évaluer pour la première fois l'efficacité et la tolérance de la préparation Pico par rapport à la préparation PEG pour l’entéroIRM dans la MC.

Patients et Methodes

Pour évaluer l'efficacité des préparations à faible volume par rapport au PEG, nous avons sélectionné des entéroIRM consécutives de janvier à juin 2017 préparées avec du PEG, et des IRM consécutives de janvier 2020 à juin 2020 préparées avec du Pico dans notre centre universitaire. Le protocole d’IRM n’a pas varié durant la période d’étude. La taille de l'échantillon a été calculée pour établir la non-infériorité du Pico par rapport au PEG. Les critères d'efficacité étaient la qualité de la distension intestinale évaluée sur une échelle de 5 points et par une échelle visuelle analogique (EVA) par deux radiologues indépendants. Pour étudier la tolérance de la préparation Pico, nous avons réalisé une enquête prospective chez les patients atteints de MC soumis à une entéroIRM entre octobre 2020 et août 2021. Les patients ont rempli un questionnaire validé sur la tolérance et une EVA. 

Résultats

Dans l'étude d'efficacité, 84 IRM ont été analysées (42 dans chaque groupe PEG et Pico). Il n'y avait pas de différence significative entre la préparation PEG et Pico concernant la distension du jéjunum et de l'iléon sur l'échelle de qualité : dans le jéjunum, le score de qualité de la distention était de 2,7 ± 1,1 dans le groupe PEG ; et de 3,1 ± 1,1 dans le groupe Pico (p= 0,111) ; dans l'iléon, 3,5 ± 0,8 dans le groupe PEG, 3,8 ± 0,7 dans le groupe Pico (p= 0,058). De plus, nous n'avons pas trouvé de différence significative entre PEG et Pico concernant la qualité globale évaluée par l'EVA (8,1 ± 1,4 dans le groupe PEG, vs 8,7 ± 1,2 dans le groupe Pico, par le lecteur 1 (p= 0,125) ; 6,35 ± 1 dans le groupe PEG, 6,5 ± 1 dans le groupe Pico par le lecteur 2 (p=0,298))Il n'y avait pas de différence significative concernant le diamètre iléal entre les deux préparations(p =0,289 et p=0,645 pour les lecteurs 1 et 2 respectivement).Dans l'étude prospective, 38 personnes ont participé à l'enquête. La prise de préparation intestinale était complète pour 94,7 % des patients. La tolérance moyenne était de 6,84/10. Globalement, 81,6 % des patients étaient prêts à reprendre la même préparation.

Discussion

Conclusion

L’étude a montré que la préparation par Pico n’est pas inférieure au PEG pour la qualité de distension intestinale dans l’entéroIRM et confirme son bon profil de tolérance. Cela suggère que les préparations de faible volume pourraient être plus largement mises en œuvre dans la pratique clinique pour l'imagerie de l'intestin grêle dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales et ainsi améliorer l’acceptation du suivi.

Remerciements