Bonnes résolutions de rentrée
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Prévention

Degré d'innovation
Moyen

Avancement
Validé

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Docteur Philippe AYGALENQ

Enthousiasme

À la une 26/08/2014

Bonnes résolutions de rentrée

Cette revue de la littérature s'intéresse au surmenage ("Burnout") chez les gastro-entérologues américains. Trois symptômes définissent ce syndrome : l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation, et la perte du sentiment d'accomplissement personnel. Ces items sont déclinés dans des tables définissant des scores dont la plus complète est " the Maslach Burnout Inventory ". Ce syndrome, différent de la dépression, est le plus souvent occulté. Il aboutit à un épuisement global, au "cynisme" et à l'inefficacité.

45% des médecins américains sont touchés, les spécialités les plus à risque sont les urgentistes, la réanimation et la médecine générale. 37% des gastro-entérologues déclarent ressentir ce syndrome. L'association d'un exercice de médecine interne à celui de l'endoscopie justifie ce score élevé dans les spécialités d'organes. Le risque d'évènements indésirables et leur judiciarisation, associé au risque de lésions manquées, expliquent le facteur ajouté lié à cette activité endoscopique.

Les facteurs de risques de surmenage retrouvés sont : l'âge jeune (35-45) et la faible expérience. L'âge plus élevé serait un facteur protecteur par la mise en place de mesures de prévention* et par une plus grande confiance en soi.

Un score élevé de Burnout est associé à une augmentation d'évènements indésirables dans la pratique médicale et à une morbidité personnelle et familiale accrue (idées suicidaires).

Les mesures préventives* comprennent des mesures de relaxation au travail, un partage des tâches et des décisions, la participation à des activités de formation (sociétés savantes, recherche, enseignement) valorisantes, et (si possible !) la réduction des heures travaillées.

Commentaires
 

Cette prestigieuse revue a jugé ce problème suffisamment prégnant pour lui accorder un article princeps. La fréquence de cette "maladie professionnelle occulte" et la meilleure évaluation des risques encourus, justifient que chaque praticien reste attentif à son propre état de santé, et accepte de s'autoévaluer. On peut raisonnablement penser que la prévalence de ce syndrome est proche chez les praticiens français, vu l’inflation de nos contraintes de qualités, de résultats, d’efficience économique et de la charge administrative qui va avec. En l'absence de structure de dépistage dans le monde médical, il revient donc à chaque praticien de se prévenir lui même. Cet article ainsi que l’outil d’évaluation en français disponibles gratuitement en ligne (QS liens en fin de page) permettent cette évaluation et donnent des pistes de prévention.

On peut se féliciter que les activités d’enseignement et de formation soient au chapitre des « mesures protectrices efficaces ». En cette période de rentrée propice aux bonnes résolutions, profitez donc bientôt d'un bon Vidéo-Digest/Cours intensif, et d'une prochaine reposante lecture « valorisante et protectrice » des GastroScoops à venir.

Références
 
Titre :

"Burnout" en Gastro-entérologie

Titre original :

Burnout in gastroenterologists and how to prevent it

URL : Article
Auteurs :

Keswani R, Keefer L, Surawicz M

Source(s) :

Article

Revue :

Gastroenterology

Références biblio. :

Gastroenterology, 2014;147 : 11-14

Liens utiles
Article en acces libre
   
Echelle de Maslach en francais utilisable en ligne
   
SNFGE.org