Faut-il rechercher un cancer du tractus digestif supérieur en cas de test FIT positif et coloscopie normale ?
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Prévention

Degré d'innovation
Important

Avancement
Faisabilité technique

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Docteur Patrice PIENKOWSKI

Enthousiasme

À la une 24/01/2019

Faut-il rechercher un cancer du tractus digestif supérieur en cas de test FIT positif et coloscopie normale ?

Partant du constat que « plus de la moitié » des individus avec un test immunologique positif (FIT) n’a au final aucune « néoplasie avancée » à la coloscopie, l’équipe neerlandaise en charge du dépistage organisé du cancer colorectal (CCR) a mené une étude pour savoir s’il fallait en pareille circonstance compléter les investigations notamment par une oesogastroduodénoscopie. 


Il s’agit d’un travail rétrospectif menée à partir d’une étude pilote de 3 cycles de FIT biannuel réalisée dans deux régions des Pays-Bas entre 2006 et 2012. Les cas de cancers digestifs émergeants (identifiés à partir du Registre national) ont été recensés dans 3 groupes de patients : 1) FIT positif-coloscopie normale, 2) FIT positif-coloscopie positive, 3) FIT négatif. La coloscopie est considérée comme « négative » en l’absence de néoplasie avancée.


Le taux de positivité du test était de 13% et 65% des coloscopies étaient négatives; parmi les 16.165 individus dépistés, 52 cas de cancers du tractus digestif supérieur ont été colligés dans les 3 ans suivant le test. La différence de risque entre les groupes FIT positif et FIT négatif (Groupes 1+2 vs Groupe 3) n’est pas significative (respectivement : 0.37% et 0.31% ; p=0.67). Le risque après coloscopie négative est de 0.44% mais là aussi la différence entre les 3 groupes n’est pas significative (p=0.72).


Les auteurs concluent qu’il n’est pas recommandé, en l’absence d’éléments cliniques d’orientation (anémie, facteur de risque de cancer oeso-gastrique), de prévoir une endoscopie haute chez les individus dépistés par FIT et avec coloscopie normale car le risque dans les 3 ans qui suivent est inférieur à 1%.

Commentaires
 

La question soulevée par cet article se pose principalement en pratique après une séquence FIT positif – coloscopie normale. Les patients, même rassurés par une coloscopie normale, posent facilement la question de savoir « d’où vient alors le saignement ». Les résultats de cette large étude populationnelle neerlandaise sont rassurants ; ils confirment les données connues, disponibles jusqu’ici uniquement pour les tests au gaiac (1) : il n’y a pas lieu, face à une coloscopie post-FIT normale, de rechercher une lésion oeso-gastrique ou intestinale, conformément aux recommandations récentes de l’US Multi-Society Task Force (2). Bien sûr la coloscopie doit être optimale et respecter tous les critères de qualité, tant sur le plan de la préparation que de la méticulosité de l’exploration ; dans ces conditions le risque de lésion méconnue, source de cancer d’intervalle, doit rester extrêmement faible. Cette situation de « faux positif » est donc la conséquence directe des spécificités techniques du test immunologique (notamment ses valeurs prédictives). Lors de la consultation initiale destinée à expliquer la situation, le patient naturellement inquiet, doit être informé, entre autres, que la coloscopie a environ 40% de chances d’être normale (et même 65% avec les critères plus strict de positivité de la coloscopie adoptés aux Pays-Bas) et qu’il n’y a pas lieu en pareil cas de chercher une lésion ailleurs; de quoi rassurer nos patients avant la coloscopie !


(1) Allard J et al. Gastroscopy following a positive fecal occult blood test and negative colonoscopy : systematic review and guidelines. Can J Gastroenterol 2010 ;24 :113-20

(2) Robertson DJ et al. Recommandations on fecal immunochemical testing to screen for colorectal neoplasia. Gastroenterology 2017 ;152 :1217-37

Références
 
Titre :

Faut-il rechercher un cancer du tractus digestif supérieur en cas de test FIT positif et coloscopie normale ?

Titre original :

Risk of oral and upper gastrointestinal cancers in persons with positive result from a fecal immunological test in a colorectal cancer screening program

URL : Clin Gastroenterol Hepatol. : accès au texte intégral de l'article via rubrique Revues en ligne du site SNFGE (service réservé aux membres SNFGE à jour de cotisation)
Auteurs :

Van der Vlugt M, Grobbee EJ, Bossuyt PM, Bos ACRK, Kuipers EJ, Lansdorp-Vogelaar I, Spaander MCW, Dekker E

Source(s) :

Article

Revue :

Clinical Gastroenteroly and Hepatology

Références biblio. :

2018 Aug;16(8):1237-1243.e2. doi: 10.1016/j.cgh.2018.01.037

SNFGE.org