Il n’y a que les adénomes avancés qui comptent !
SNFGE SNFGE
 
Domaine concerné :
Prévention
Degré d’innovation :
Moyen
Avancement :
Validé
Impact patient :
Impact soin :
Important
Intérêt :
arrivée dans la pratique :
Immédiat
 
 
rédacteur :
Docteur Patrice PIENKOWSKI
enthousiasme :
 
 
11/10/2018
 
  Sujet :  
 
  Il n’y a que les adénomes avancés qui comptent !  
 
 

Le PLCO (Prostate, Lung, Colorectal and Ovarian cancer screening program) est une vaste étude multicentrique nord-américaine consacrée au dépistage des cancers cités. Le dépistage du cancer colorectal (CCR) a fait l’objet d’une publication en 2012 (1) sur la rectosigmoïdoscopie (RSS). Le travail post-hoc présenté ici porte sur les coloscopies induites par une RSS positive ; il a pour but de définir le risque évolutif et l’incidence du CCR chez les individus ainsi dépistés en fonction des lésions constatées.

La cohorte comporte 15.935 participants ayant passé une coloscopie (moyenne d’âge : 64 ans), parmi lesquels 3 groupes sont individualisés : Adénome Avancé (AA, n=2882, 18.1%), Adénomes non Avancés (nAA, n=5068, 31.8%) et absence d’Adénomes (n=7985, 50.1%). Est défini comme lésion avancée, tout adénome supracentimétrique et/ou en dysplasie sévère ou avec composante villeuse selon les recommandations américaines. Le suivi médian est de 13 ans. L’incidence du CCR est 2 fois plus élevée après Adénome Avancé qu’en cas d’Adénome non Avancé ou en l’absence d’adénome (20, 9.1 et 7.5/10.000 personnes années respectivement). Les individus avec un AA ont une probabilité plus grande de développer un CCR par rapport à ceux ayant un nAA (RR : 2.7 ; p<0.001) et une probabilité de décès majorée (RR : 2.6 ; p=0.01); il n’y a pas de sur-risque pour les nAA par rapport aux sujets sans adénomes tant pour l’incidence que pour le décès.

 

(1) Schoen RE, Pinsky PF, Weissfeld JL, et al. PLCO Project Team. Colorectal-cancer incidence and mortality with screening flexible sigmoidoscopy. N Engl J Med 2012;366(25):2345–2357

 
 
Commentaires
 
 

Cette étude confirme que seuls des Adénomes Avancés sont des facteurs de risque de CCR ; cette notion déjà prise en compte pour la définition des intervalles de suivi, montre que la cible idéale du dépistage organisé par test immunologique est l’Adénome Avancé, c’est à dire principalement les lésions supra-centimétriques (comme dans cette étude où 3/4 des AA le sont par la taille). L’identification d’adénomes non avancés au cours d’une coloscopie de dépistage n’est donc pas associée à une augmentation du risque de CCR. Cette situation est fréquente; la mesure du TDA, reflet de la détection de tous les adénomes, notamment des adénomes non avancés, ne saurait donc constituer un objectif fût-il intermédiaire du dépistage organisé, même s’il demeure le meilleur critère de qualité d’une coloscopie, témoin d’une exploration méticuleuse et bien corrélé au risque de cancer d’intervalle.

 
 
  Références :  
 
Titre :   Il n’y a que les adénomes avancés qui comptent !
Titre original :   Association of Colonoscopy Adenoma Findings With Long-term Colorectal Cancer Incidence
Auteurs :   Benjamin Click,  Paul F. Pinsky,  Tom Hickey,  BS; Maryam Doroudi, Robert E. Schoen
Source :   Article
Revue :   JAMA
Références biblio. :   JAMA. 2018;319(19):2021-2031. doi:10.1001/jama.2018.5809
 
     
     
  GastroScoop est un service de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie www.snfge.org