Importance du nombre de ganglions examinés… le rectum aussi
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Important

Impact patient

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Pierre MICHEL

Enthousiasme

À la une 01/09/2011

Importance du nombre de ganglions examinés… le rectum aussi

Dans le cancer du côlon le statut N0 est un facteur pronostique favorable. La définition du statut N0 a évolué au cours du temps, il est actuellement caractérisé par l’absence de métastase ganglionnaire sur au moins 12 ganglions examinés. Dans le cancer du rectum la réalisation de la radiochimiothérapie préopératoire modifie la qualité de l’examen pathologique de la pièce opératoire. Le statut ypN0 est un facteur pronostique favorable mais l’impact du nombre de ganglions examinés n’a pas été étudié. L’équipe du MD Anderson (Houston) a étudié rétrospectivement l’influence du nombre de ganglions examinés sur le pronostic de patients traités par radiochimiothérapie préopératoire et chirurgie avec exérèse totale du mésorectum pour un adénocarcinome du bas ou du moyen rectum. Les patients étaient inclus si le statut pathologique était ypN0 quelque soit le statut ypT. L’impact du nombre de ganglions examinés sur la pièce opératoire a été corrélé à la survie sans récidive, la survie globale et la survie spécifique. L’analyse des autres facteurs pronostiques connus a été réalisée. Une analyse multivariée a testé l’indépendance du nombre de ganglions examinés et des autres facteurs connus. Le nombre de patient inclus dans l’analyse a été de 372 (cT2 5,4%, cT3 84,1%, cT4 9,7%). Le nombre médian de ganglions examinés sur la pièce opératoire était de 7 (0-40). Les patients avec moins de 8 ganglions examinés présentaient plus souvent une tumeur localement avancée, avaient reçus une dose de radiothérapie significativement plus faible, avaient moins souvent une conservation sphinctérienne, avaient moins souvent reçu de chimiothérapie postopératoire. En analyse univariée, le nombre de ganglions examinés inferieur à 8 était significativement corrélé au risque de récidive local ou métastatique (p=0,0045), à la survie spécifique (p=0,004) mais pas à la survie globale (p=0,0067). En analyse multivariée les facteurs pronostiques statistiquement significatifs étaient le nombre de ganglions >7 (HR 0,39 IC95% 0,21-0,73), la race noir (HR 3.10 IC95% 1,54-6,26) et la distance >5 cm de la marge anale (HR 0,55 IC95% 0,33-0,92).

Commentaires
 

La décision d’une chimiothérapie postopératoire après radiochimiothérapie préopératoire d’un cancer du rectum est difficile. Le sous groupe de patient qui présente une réponse complète ypT0N0 ne bénéficie pas de cette chimiothérapie. Cependant il faut s’assurer de la fiabilité de la définition du statut N0. Cette étude apporte des informations importantes en confirmant la notion connue dans le cancer du côlon sur l’importance du nombre de ganglions examinés. Il est prudent de retenir pour la discussion des indications thérapeutiques un seuil de 8 ganglions N0 pour affirmer le pronostic favorable après radiochimiothérapie préopératoire.

Références
 
Titre :

Importance du nombre de ganglions examinés… le rectum aussi

URL : Number of lymph nodes examined and prognosis among pathologically lymph node-negative patients after preoperative chemoradiation therapy for rectal adenocarcinoma
Auteurs :

Tsai C-J, Crane C-H, Skibber J-M, Rodrigues-Bigas M-A, Chang G-J, Feig B-W, et al

Source(s) :

Article

Revue :

Cancer

Références biblio. :

Cancer. 2011 Feb 15. doi: 10.1002

SNFGE.org