Infection aiguë par le virus de l‘hépatite E : des atteintes neurologiques fréquentes et variées
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Epidémiologie

Degré d'innovation
Important

Avancement
Validé

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Jean-Marie PERON

Enthousiasme

À la une 30/11/2017

Infection aiguë par le virus de l‘hépatite E : des atteintes neurologiques fréquentes et variées

L’infection aiguë par le VHE est associée à des manifestations neurologiques diverses (1), en particulier le syndrome de Parsonage et Turner et le syndrome de Guillain Barré. Le but de cette étude multicentrique européenne était d’étudier de façon prospective l’infection par le  VHE (sérologie IgM et PCR) au cours d’atteintes neurologiques aiguës. Il s’agit d’une étude multicentrique européenne (Royal Cornwall, Truro, Derriford hospital Royaume-Uni,Toulouse France, Jeroen Bosch Hospital Pays-Bas). 464 patients consécutifs ont été évalués. Les auteurs ont détecté une infection aiguë par le VHE chez 11 patients (2,4 %). Sept patients avaient une PCR positive. Les atteintes neurologiques chez les patients infectés par le VHE étaient : le syndrome de Parsonage Turner (n = 3, tous PCR positives), l’AVC ischémique (n= 4), l’épilepsie (n= 2), une encéphalite, une névrite vestibulaire et du nerf facial (n=1). Aucun des patients n’avait d’élévation de la bilirubine et l’élévation médiane des ALT était de 24 (8-145).

Commentaires
 

L’hépatite aiguë E, une maladie neurologique ?

L’infection par le VHE est endémique dans certains pays d’Europe dont la France, le Royaume-Uni et les Pays Bas. C’est une infection zoonotique et le génotype le plus fréquemment rencontré est le 3, plus rarement le 4. Les formes cliniques touchent principalement les hommes d’âge moyen mais il existe de nombreuses formes asymptomatiques ou qui passent inaperçues comme en témoigne un taux de détection du VHE (PCR) chez les donneurs de sang de 1/2218 en France. Une étude rétrospective française avait déjà montré que l’atteinte neurologique au cours de l’infection par le VHE chez les patients immunocompétents pouvait être variée (1). L’atteinte neurologique est la manifestation extra hépatique la plus fréquente au cours de l’hépatite E. L’originalité de cette étude multicentrique était de rechercher l’infection par le VHE  d’une façon systématique et prospective au cours de manifestations neurologiques aiguës. Il en résulte 3 points principaux :
1) La prévalence de l’infection par le VHE était de 2,4 % dans cette population. Toutes les souches séquencées étaient de génotype 3. 
2) L’atteinte hépatique chez ces patients était minime puisqu’aucun n’était ictérique et le taux  d’ALAT était normal chez 7 des 11 patients. 
3) Les maladies neurologiques qui présentaient la plus forte prévalence d’infection par le VHE (en tenant compte d’effectifs par pathologies faibles) était le syndrome de Parsonage Turner (60 %, 3 sur 5 cas), les encéphalites (14 %, 1 sur 7 cas), l’épilepsie (7 %, 3 sur 44) cas.  

Il n’y avait pas dans cette étude, d’infection par le VHE au cours des syndromes de Guillain Barré (11 cas de Guillain Barré). Et de manière surprenante, 2 % des AVC étaient également associés à une infection par le VHE. Ces manifestations neurologiques peuvent dans certains cas être liées à une conséquence directe du virus (mononévrites, encéphalite) ou une réaction auto-immune secondaire à l’infection virale (Guillain Barré ou Parsonage Turner). Le rôle de l’infection virale par le VHE est plus difficile à expliquer pour les autres causes telles que l’épilepsie et l’accident vasculaire ischémique.

En pratique, Ii faut donc penser à rechercher le VHE en faisant en première intention une sérologie au cours de certaines manifestations aiguës neurologiques et tout particulièrement le syndrome de Parsonage et Turner. D’autres travaux sont nécessaires pour établir le lien de causalité entre le VHE et l’ensemble des atteintes neurologiques.

1. Perrin HB, Cintas P, Abravanel F, et al. Neurologic disorders in immunocompetent patients with autochthonous acute hepatitis E. Emerg Infect Dis 2015 ; 21 :1928-1934

Références
 
Titre :

Infection aiguë par le virus de l‘hépatite E : des atteintes neurologiques fréquentes et variées

Titre original :

Hepatitis E virus infection and acute non traumatic neurological injury : a prospective multicenter study

Auteurs :

Harry Dalton, Jeroen JJ van Eijik, Pascal Cintas et al.

Source(s) :

Article

Revue :

Journal of Hepatology

Références biblio. :

Hepatitis E

SNFGE.org