La transplantation de microbiote fécal (TMF) a-t-elle une efficacité thérapeutique pour induire une rémission ou amélioration de poussées de rectocolite hémorragique (RCH) ?
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Important

Impact patient

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Philippe MARTEAU

À la une 10/07/2017

La transplantation de microbiote fécal (TMF) a-t-elle une efficacité thérapeutique pour induire une rémission ou amélioration de poussées de rectocolite hémorragique (RCH) ?

L’équipe la plus expérimentée au monde sur la TMF a traité après randomisation 85 sujets souffrant de RCH active par un protocole de multiples TMF (n=42) ou placebo (n=43). La TMF (ou le placebo) étaient administrés par colonoscopie la première fois puis par lavement au rythme de 5 lavements par semaine pendant 8 semaines. La TMF utilisait un mélange de selles provenant de 3 à 7 donneurs différents. Le critère de jugement principal (à 8 semaines): rémission clinique sans corticoïdes accompagné d’une rémission ou réponse endoscopique a été atteint chez 27% du groupe FMT et 8% du groupe placebo (p=0,021) ce qui démontre donc l’efficacité de ce traitement.

Commentaires
 

Cette étude positive fait suite à deux autres essais randomisés aux résultats plus mitigés. Son dernier auteur (T. Borody), pratique depuis de nombreuses années des TMF chez des patients souffrant de RCH.  Il a choisi ce protocole de FMT répétées provenant de donneurs différents sur l’intuition d’une efficacité supérieure à une TMF unique d’un donneur unique. Cependant, cette étude n’avait pas pour but de définir le meilleur protocole et n’y répond pas. Elle démontre le sérieux de la piste et interroge malades, cliniciens, chercheurs, autorités de santé et pharmaciens. Notre question commune est de connaître le « produit » ayant cet effet thérapeutique, comment le « fabriquer » de manière reproductible et en étudier - assurer la sécurité d’emploi. L’attitude médicale responsable me semble de continuer à dissuader les malades d’avoir recours à cette pratique en dehors de protocoles stricts, d’informer sur les inconnues d’effets indésirables sur le long terme, et de tester la FMT, notamment en cas d’impasse  thérapeutique sans signe de gravité.

Références
 
Titre :

La transplantation de microbiote fécal (TMF) a-t-elle une efficacité thérapeutique pour induire une rémission ou amélioration de poussées de rectocolite hémorragique (RCH) ?

Titre original :

Multidonor intensive faecal microbiota transplantation for active ulcerative colitis: a randomised placebo-controlled trial

Auteurs :

Sudarshan Paramsothy, Michael A Kamm, Nadeem O Kaakoush, Alissa J Walsh, Johan van den Bogaerde, Douglas Samuel, Rupert W L Leong, Susan Connor, Watson Ng, Ramesh Paramsothy, Wei Xuan, Enmoore Lin, Hazel M Mitchell, Thomas J Borody

Source(s) :

Article

Revue :

Lancet

Références biblio. :

Lancet 2017; 389: 1218–28

SNFGE.org