L’approche dosimétrique personnalisée, un nouvel avenir pour la radiothérapie interne sélective à l’yttrium 90 dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire ?
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Moyen

Avancement
Validé

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Futur proche

Rédacteur
Docteur Manon ALLAIRE

Enthousiasme

À la une 18/01/2021

L’approche dosimétrique personnalisée, un nouvel avenir pour la radiothérapie interne sélective à l’yttrium 90 dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire ?

L’étude DOSISPHERE-01 est une étude randomisée multicentrique française en double aveugle de phase 2 qui a comparé le taux de réponse objective (partielle ou complète) à 3 mois (critère de jugement principal) des patients avec un carcinome hépatocellulaire (CHC) non résécable ayant reçu un traitement par radiothérapie interne sélective avec de l’yttrium 90 selon une dosimétrie standard de 120 ± 20 Gy (29 patients) versus une dosimétrie personnalisée ≥ 205 Gy sur la lésion cible (31 patients). 


Parmi les patients inclus, 28 patients de chaque groupe ont finalement été traités et inclus dans l’analyse finale en intention de traiter modifiée (environ 90 % de CHC avancés avec invasion portale et/ou lésions extra hépatiques dans les 2 groupes dont 64 % d’invasion portale dans le groupe dosimétrie personnalisée versus 75 % dans le groupe standard). On notera que 7 patients du groupe de traitement standard ont finalement été traités en dosimétrie personnalisée. Les taux de réponse objective en intention de traiter modifiée selon les critères RECIST 1.1 étaient de 71 % dans le groupe dosimétrie personnalisée versus 36 % pour la dosimétrie standard (p=0.0074). De plus, la survie globale mais pas la survie sans progression était significativement plus élevée dans le groupe dosimétrie personnalisée versus standard (Médiane de survie 26.6 mois versus 10.7 mois, p =0.0096) en intention de traiter.


En conclusion, la dosimétrie personnalisée au cours de la radiothérapie interne sélective permet un taux de réponse objective et une survie globale plus élevée que la dosimétrie standard chez les patients atteints d'un CHC localement avancé.

 

Commentaires
 

La radiothérapie interne sélective aussi appelée la radioembolisation est une modalité de traitement par voie intra-artérielle du CHC. Les trois essais cliniques de phase 3 randomisés comparant la radiothérapie interne sélective seule ou en association avec le sorafénib au sorafénib pour le traitement des CHC avancés se sont révélés négatifs pour leur objectif principal (gain en survie globale). Néanmoins, comme l’ont souligné les auteurs, ces études n’utilisaient pas de dosimétrie personnalisée mais une dosimétrie standard. Or, on souhaite une dose maximale sur la tumeur, en maintenant une dose acceptable sur le foie non tumoral afin de limiter la toxicité du foie non tumoral, ce qui a posé le rationnel de cette nouvelle étude. Les résultats positifs de la dosimétrie personnalisée nous invitent à redéfinir la place de la radiothérapie interne sélective dans la stratégie de prise en charge du CHC. De plus, des études rétrospectives récentes ont suggéré que la technique apportait une meilleure probabilité de downstaging des tumeurs hors critères de transplantation et un potentiel avantage dans des situations pré chirurgicales du fait d’une hypertrophie du foie controlatéral.

Ainsi, la dosimétrie personnalisée devient le nouveau standard dans la radiothérapie interne sélective motivant la réalisation de nouveaux essais thérapeutiques pour repenser la place de la radioembolisation dans l’arsenal thérapeutique du CHC.

Références
 
Titre :

L’approche dosimétrique personnalisée, un nouvel avenir pour la radiothérapie interne sélective à l’yttrium 90 dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire ?

Titre original :

Personalized versus standard dosimetry approach of selective internal radiation therapy in patients with locally advanced hepatocellular carcinoma (DOSISPHERE-01): a randomized, multicenter, open-label phase 2 trial

Auteurs :

Garin E, Tselikas L, Guiu B, Chalaye J, Edeline J, De Baere T, Assenat E, Tacher V, Robart C, Terroir-Cassou-Mounat M, Mariano-Goulart D, Amaddeo G, Palard X, Hollebacque A, Kafrouni M, Regnault H, Boudjema K, Grimaldi S, Fourcade M, Kobeiter H, Vibert E, Le Sourd S, Piron L, Sommacale D, Laffont S, Campillo-Gimenez B, Rolland Y, on behalf of the DOSISPHERE-01 Group.

Source(s) :

Article

Revue :

The Lancet Gastroenterology & Hepatology

Références biblio. :

November 06, 2020DOI:https://doi.org/10.1016/S2468-1253(20)30290-9

SNFGE.org