Les cancers du rectum avec envahissement sous-muqueux sont plus à risque de récidive après résection endoscopique que les cancers du colon.
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Moyen

Impact patient

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Jean-Christophe SAURIN

Enthousiasme

À la une 14/05/2013

Les cancers du rectum avec envahissement sous-muqueux sont plus à risque de récidive après résection endoscopique que les cancers du colon.

Ce travail prospectif publié en 2013 reprend le suivi, sur une moyenne de 2,5 ans (60 mois), de 758 patients traités pour un adénome dégénéré avec envahissement sous-muqueux, le traitement étant soit endoscopique seul, soit chirurgical (en première ou 2° intention). Il compare 3 cohortes de patients : groupe A, les cancers sans critère péjoratif traités exclusivement par endoscopie ; groupe B, les cancers avec critères péjoratif traités exclusivement par endoscopie et groupe C, les cancers avec critères péjoratifs traités de façon secondaire ou d’emblée par chirurgie.

Ce travail montre l’absence de récidive sur 104 cancers coliques sous-muqueux (0 %) versus 1/16 cancers du rectum (6 %, métastase pulmonaire) dans le groupe A; une seule récidive (1,4 %, locale) sur 69 cancers coliques versus 6 (16,2 %, 4 locales, 2 métastatiques) sur 37 cancers rectaux dans le groupe B ; 2 % versus 4,5 % de récidives (presque toutes à distance) sur 376 et 156 cancers coliques et rectaux respectivement dans le groupe C. La survie sans cancer était significativement plus basse pour les cancers rectaux versus coliques du groupe B (77 % vs 96 %). Le site tumoral était le seul facteur pronostique défavorable dans ce groupe B.

Cet article a 3 grands intérêts :

  • Celui de valider de façon prospective avec un important recul les critères positifs classiques (résection complète, cancer différencié ou moyennement différencié, absence d’invasion vasculaire, et surtout le critère plus récent d’une invasion sous-muqueuse <1000 µm). Un tel suivi après résection endoscopique seule sans critère de morphologie des carcinomes (sessile ou pédiculé) n’était pas disponible jusqu’à ce jour.
  • Celui de soulever la question d’un risque très particulier des cancers du rectum, qui doit conduire absolument à une chirurgie complémentaire avec curage ganglionnaire dans le cas d’un seul critère péjoratif. Et les résultats posent presque la question du traitement chirurgical complémentaire du cancer du rectum malgré des critères positifs (6 % de récidive) : mais ce résultat doit être confirmé par des séries plus grandes, puisque ces 6 % ne représentent qu’un seul cas.
  • De rappeler qu’un adénocarcinome sous-muqueux colorectal s’associe toujours à un risque de métastases à distance d’environ 5 %, par voie hématogène, risque dont un traitement chirurgical complémentaire ne permet pas de se prémunir.
Références
 
Titre :

Les cancers du rectum avec envahissement sous-muqueux sont plus à risque de récidive après résection endoscopique que les cancers du colon.

URL : Long-term outcomes after resection for submucosal invasive colorectal cancers
Source(s) :

Article

Revue :

Gastroenterology

Références biblio. :

Gastroenterology 2013;144:551-9

SNFGE.org