Œsophagites à éosinophiles: le régime d'exclusion marche aussi chez l'adulte!
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Important

Impact patient

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Frank ZERBIB

Enthousiasme

À la une 29/09/2013

Œsophagites à éosinophiles: le régime d'exclusion marche aussi chez l'adulte!

Il est maintenant clairement établi, non seulement chez l'enfant mais aussi chez l'adulte, que ce sont principalement des allergies alimentaires qui sont en cause dans le développement des œsophagites à éosinophiles. Les auteurs espagnols de cette étude ont testé chez 67 patients le régime d'exclusion pendant 6 semaines des principales familles d'aliments impliqués dans cette pathologie. Au total 73% des patients ont répondu au régime d'exclusion sur le plan clinique et histologique. La réintroduction progressive (toutes les 6 semaines) des différents nutriments a permis d'identifier les allergènes suivants : céréales (64% dont blé 28%), lait et produits laitiers 62%, légumineux et noix 38%, œufs 26%, poissons et fruits de mer 19%, soja 14%. Les test allergologiques ne permettaient pas de prévoir les résultats du régime. A 2 ans, 15 patients étaient encore suivis et poursuivaient le régime avec un excellent résultat maintenu.

Commentaires
 

L'œsophagite à éosinophiles est une pathologie reconnue et diagnostiquée de plus en plus fréquemment. Selon les recommandations actuelles, le traitement de première intention repose sur des corticoïdes topiques prescrits pendant 8 semaines. Globalement, les corticoïdes topiques permettent d'obtenir 60 à 75% de réponses cliniques et histologiques. Leur principal effet secondaire est l'infection à candida, orale (1%) et/ou œsophagienne (5 à 30%). Surtout, à l'arrêt du traitement les rechutes sont fréquentes, pour ne pas dire constantes, ce qui justifie l'identification de ou des allergènes alimentaires impliqués dans la survenue de l'œsophagite à éosinophiles. Le recours à un régime d'exclusion des principaux aliments responsables est courant et bien validé chez l'enfant, une seule étude américaine ayant confirmé son utilité chez l'adulte. Cette étude espagnole confirme sans ambigüité ces résultats et démontre l'inutilité du bilan allergologique classique. En pratique, ce régime alimentaire d'exclusion n'est pas facile à mettre en place en raison de son caractère contraignant; de plus, il s'agit d'un long processus car il faut tester successivement tous les aliments exclus, les allergies multiples étant fréquentes. Néanmoins, cette stratégie peut s'avérer intéressante sur le long terme afin d'éviter un traitement médical prolongé. Les décisions doivent être prises au cas par cas, après discussion avec le patient et l'aide d'une diététicienne.

 

Références
 
Titre :

Œsophagites à éosinophiles: le régime d'exclusion marche aussi chez l'adulte!

Titre original :

Empiric 6-food elimination diet induced and maintained prolonged remission in patients with adult eosinophilic esophagitis: a prospective study on the food cause of the disease

Auteurs :

Lucendo A-J, Arias A, Gonzalez-Cervera J, et al

Source(s) :

Article

Revue :

The Journal of Allergy and Clinical Immunology

Références biblio. :

The Journal of allergy and clinical immunology 2013;131:797-804

SNFGE.org