Transplantation fécale dans la rectocolite hémorragique : M…. alors !
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Thérapeutique

Degré d'innovation
Important

Avancement
Recherche clinique

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Futur proche

Rédacteur
Professeur Philippe MARTEAU

Enthousiasme

À la une 17/05/2015

Transplantation fécale dans la rectocolite hémorragique : M…. alors !

Il s’agit du premier essai randomisé contrôlé double aveugle comparant des lavements de selles à des lavements de placebo chez des malades souffrant de RCH actives. Les patients avaient un score MAYO clinique > ou = 4 , et un score mayo endoscopique > ou = 1. Les traitements antérieurs à la crise (5ASA, immunosuppresseurs ou anti TNF) étaient maintenus sans modification. 50 g de selles était donné en lavement toutes les semaines pendant 6 semaines. L'objectif était la rémission clinque et endoscopique à la semaine 7. Il a été inclus 75 malades en poussée de RCH, puis l'essai a été interrompu dans ses inclusions par le comité de surveillance, qui prévoyait sa négativité et le caractère « futile » de le mener à terme, mais au final son analyse est positive montrant une rémission de RCH actives plus fréquente dans le groupe lavements de selles que dans le groupe lavements placebo (24% vs 5%). Cette différence est significative pour l'induction de la rémission de la RCH.(p=0.03). L'efficacité est supérieure chez les patients présentant une durée d'évolution de la maladie < 1 an, et le score de Mayo initial ou la présence de corticoïde ou d'anti-TNF n'influençent pas le résultat.

Commentaires
 

L’hypothèse a été émise que des transplantations de microbiote intestinal puissent être bénéfiques chez les malades souffrant de rectocolite hémorragique. La fécothérapie a été faite par lavements de 300 ml administrés toutes les semaines pendant 6 semaines. Chaque lavement était préparé à partir d’un seul donneur mais l’étude a eu recours à plusieurs donneurs. Un donneur semblait fournir un produit nettement plus souvent efficace que les autres. Une autre étude randomisée utilisant une seule transplantation, et présentée sous forme de résumé, était négative. L'influence du donneur sur le résultat est évoqué.

Cette approche thérapeutique nouvelle, très différente des autres dans ses concepts et effets indésirables potentiels mérite d’être connue mais ne devrait pas être libéralisée à ce stade encore trop incertain.

Références
 
Titre :

Transplantation fécale dans la rectocolite hémorragique : M…. alors !

Titre original :

Fecal Microbiota Transplantation Induces Remission in Patients with Active Ulcerative Colitis in a Randomized, Controlled Trial

Auteurs :

Moayyedi P, Surette MG, Kim PT, Libertucci J, Wolfe M, Onischi C, Armstrong D, Marshall JK, Kassam Z, Reinisch W, Lee CH

Source(s) :

Article

Revue :

Gastroenterology

Références biblio. :

Gastroenterology in press

SNFGE.org