Un nouveau moyen pour améliorer la détection lésionnelle : la chromo-endoscopie orale ?
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Diagnostic

Degré d'innovation
Important

Avancement
Non validé

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Futur proche

Rédacteur
Docteur Patrice PIENKOWSKI

Enthousiasme

À la une 14/05/2019

Un nouveau moyen pour améliorer la détection lésionnelle : la chromo-endoscopie orale ?

La chromo-endoscopie a démontré un bénéfice en terme de détection lésionnelle notamment au cours du syndrome HNPCC et des colites inflammatoires. Le concept original de cette étude est l’intégration du colorant vital à la préparation colique.

Il s’agit d’une large étude randomisée multicentrique internationale (20 centres participants américains et européens), coordonnée par la Mayo Clinic (avec le soutien de 3 partenaires industriels : Norgine, Alpha-sigma et Fujifilm). 1205 patients adressés pour coloscopie de dépistage ou de suivi entre décembre 2013 et octobre 2016 ont été randomisés entre préparation colique classique par 4 litres de PEG (avec placebo) ou avec adjonction de 200mg de Bleu de Méthylène (BM) spécialement conditionné sous forme de comprimés à libération colique; pour que l’étude soit vraiment en double aveugle un 3è bras est crée avec une dose faible de bleu susceptible de colorer la muqueuse. Les coloscopies sont réalisées par des endoscopistes sélectionnés puis font l’objet d’un enregistrement HD et d’une double lecture.

Le Taux de Détection d’Adénome (TDA) est significativement meilleur dans le groupe BM (56.3 vs 47.8% ; RR=1,46) de même que la détection des lésions non polypoïdes (44 vs 35% ; RR1,66) et à un degré moindre celle des polypes de moins de 5 mm (37 vs 31% ; RR=1,36) ; il n’y a aucun bénéfice pour les lésions polypoïdes et pour les adénomes de plus grande taille. Aucun effet secondaire n’est spécifiquement observé dans le groupe BM (hormis une chromaturie attendue).

Les auteurs concluent que la coloration orale par Bleu de Methylène permet une augmentation significative du taux de détection d’adénome lors de coloscopies de dépistage ou de suivi, au prix d’une très bonne tolérance.
 


 

Commentaires
 
La chromo-endoscopie est actuellement surtout utilisée pour améliorer le dépistage chez les patients à très haut risque (syndrome de Lynch et colites inflammatoires) mais n’est pas recommandée chez les sujets à risque moyen en raison notamment d’un rapport bénéfice/temps passé non optimal (1). La technique présentée ici s’affranchit des inconvénients de la chromo-endoscopie conventionnelle par cathéter spray, notamment en termes de durée d’examen, et prouve son efficacité chez les patients à risque moyen à élevé, ceux du dépistage populationnel.
 
Le bleu de méthylène utilisé ici a été suspecté par le passé d’être responsable d’altérations de l’ADN ; cette publication a été précédée d’études de genotoxicité tissulaire qui se sont avérées rassurantes. L’indigo carmin, classiquement utilisée pour la chromo-endoscopie « locale » ne semble pas se prêter à une administration orale pour diverses raisons pharmacodynamiques.
 
L’amélioration de la détection lésionnelle porte principalement sur les adénomes de moins de 5 mm, dont il est maintenant prouvé qu’ils n’ont que très peu d’impact sur le risque ultérieur de lésion avancée (2) et surtout sur les lésions adénomateuses non polypoïdes, c’est à dire les lésions planes, les plus difficiles à mettre en évidence. Là est vraiment le principal bénéfice !
 
Les performances de la méthode pourraient sans doute être améliorées par une préparation optimisée notamment splitée selon les recommandations « modernes » ; en effet le score de Boston moyen constaté dans l’étude est de 6.7±1.7 et aucun bénéfice n’est observée pour les examens avec un Boston inferieur à 6. Les résultats favorables obtenus ici pour des examens réalisés par des opérateurs sélectionnés ou experts très performants, le seraient probablement encore plus pour des endoscopistes « détecteurs faibles ». Voilà qui laisse à cette technique de bonnes marges de progression !
 
(1) Kaminski MF, Hassan C, Bisschops R, et al. Advanced imaging for detection and differentiation of colorectal neoplasia: European Society of Gastrointestinal Endoscopy (ESGE) Guideline. Endoscopy 2014;46:435-49.)
 
(2) Vieugels JLA, Hassan C, Senore C et al. Diminutive Polyps with advanced histologic feature do not increase risk for metachronous advanced colon neoplasia. Gastroenterology 2019; Feb;156(3):623-634.e3. doi: 10.1053/j.gastro.2018.10.050. Epub 2018 Nov 2.
Références
 
Titre :

Un nouveau moyen pour améliorer la détection lésionnelle : la chromo-endoscopie orale ?

Titre original :

Efficacy of Per-oral Methylene Blue Formulation for Screening Colonoscopy

Auteurs :

Repici A, Wallace MB, East JE, Sharma P, Ramirez FC, Bruining DH, Young M, Gatof D, Canto MIM, Marcon N, Cannizzaro R, Kiesslich R, Rutter M, Dekker E, Siersema PD, Spaander M, Kupcinskas L, Jonaitis L, Bisschops R, Radaelli F, Bhandari P, Wilson A, Early D, Gupta N, Vieth M24, Lauwers GY, Rossini M, Hassan C.

Source(s) :

Article

Revue :

Gastroenterology

Références biblio. :

Gastroenterology. 2019 Feb 8. pii: S0016-5085(19)30362-2. doi: 10.1053/j.gastro.2019.02.001. [Epub ahead of print]

Liens utiles
Gastroenterology : accès au texte intégral via rubrique Revues en ligne du site SNFGE pour membres SNFGE à jour de cotisations
   
SNFGE.org