Foie

Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Établissement de la sévérité

Degré d'innovation
Important

Avancement
Recherche clinique

Impact patient

Impact soin
Moyen

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Pierre-Emmanuel RAUTOU

Enthousiasme

À la une 19/06/2020

De premières données solides sur l’impact de l’infection à SARS-CoV-2 chez les malades atteints de cirrhose

Cette étude multicentrique effectuée dans 9 hôpitaux de Lombardie a analysé de manière rétrospective la présentation clinique et l’évolution de 50 malades atteints de cirrhose et infectés par le SARS-CoV-2.


Cinquante malades ont été inclus : âge médian 67 ans ; 70 % d’hommes ; 38 % atteints de cirrhose d’origine virale B ou C ; 52 % ayant eu dans le passé une décompensation de la cirrhose.


Au diagnostic de COVID-19, 64 % des malades avaient de la fièvre, 42 % une dyspnée et 22 % une encéphalopathie. 96 % des malades ont dû être hospitalisés : 71 % ont eu besoin d’oxygénothérapie à haut débit ou de ventilation mécanique. 


Par rapport à la dernière visite,  une altération de la fonction hépatique a été observée au diagnostic de COVID-19 : la proportion de malades avec un MELD ≥15 passait de 13 % à la dernière visite à 26 % au diagnostic de COVID-19.


Dix-sept des 50 malades sont décédés après un délai médian de 10 jours après le diagnostic de COVID-19, avec une mortalité à 30 jours estimée à 34 %. Les facteurs prédictifs indépendants de mortalité étaient la sévérité de l’atteinte pulmonaire (PaO2/FiO2 ≤ 200 mmHg) et de l’atteinte hépatique (scores CLIF-C, CLIF-OF et MELD). La mortalité des malades avec COVID-19 était significativement supérieure à celle d’un groupe témoin constitué des malades avec cirrhose et une autre infection (pneumopathie 38 %, infection d’ascite 30 %, autre 22 %).

 

Commentaires
 

Cette étude a de nombreux mérites : (a) les auteurs ont collecté des informations concernant l’état cliniques des malades avant le COVID-19 permettant de juger l’effet de cette infection sur la cirrhose ; (b) les malades inclus étaient de gravité variable avant l’infection COVID-19 : 52 % Child-Puh A, 48 % Child-Pugh B ou C ; (c) une analyse détaillée du séjour hospitalier est proposée ; (d) un groupe témoin de malades avec cirrhose et autre infection a été inclus.


Tout ceci permet d’avoir une première idée de l’impact du COVID-19 chez les malades atteints de cirrhose : le COVID-19 est associé à une dégradation de la fonction hépatique et à une mortalité à court terme élevée chez les malades atteints de cirrhose. Il faut noter que 22 % des malades avaient une encéphalopathie hépatique à l’admission. Chercher une infection à SARS-CoV-2 est probablement utile actuellement en cas d’encéphalopathie hépatique. 

Références
 
Titre :

De premières données solides sur l’impact de l’infection à SARS-CoV-2 chez les malades atteints de cirrhose

Titre original :

Mortalité élevée à 30 jours des malades atteints de cirrhose et infectés par le SARS-CoV-2

Auteurs :

Massimo Iavarone, Roberta D’Ambrosio, Alessandro Soria, Michela Triolo, Nicola Pugliese, Paolo Del Poggio, Giovanni Perricone, Sara Massironi, Angiola Spinetti, Elisabetta Buscarini, Mauro Viganò, Canio Carriero, Stefano Fagiuoli, Alessio Aghemo, Luca S. Belli, Martina Lucà, Marianna Pedaci, Alessandro Rimondi, Maria Grazia Rumi, Pietro Invernizzi, Paolo Bonfanti, Pietro Lampertico

Source(s) :

Article

Revue :

Journal of Hepatology

Références biblio. :

J Hepatol. 2020 June https://doi.org/10.1016/j.jhep.2020.06.001

SNFGE.org

Pages

S'abonner à RSS - Foie